Algérie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Algerie

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du nom de la capitale, Alger, issu de l’arabe الجزائر Āl-ǧazāʾḥir (« Les Îles »), en référence aux îles qui se dressent face au port d’Alger et font partie de sa jetée actuelle. Le terme est attesté en 1801 [1].

Nom propre[modifier]

(1) Localisation de l’Algérie.

Algérie \al.ʒe.ʁi\ féminin

  1. (Géographie) Pays d’Afrique du Nord, au centre du Maghreb, voisin du Maroc à l’ouest, de la Mauritanie, du Mali et du Niger au sud, de la Libye et de la Tunisie à l’est, et de la Méditerranée au nord.
  2. (Histoire) (Avant 1962) Cette même région, au temps de sa colonisation par la France.
    • En voyant Giroudeau colonel, une jalousie assez compréhensible fit reprendre du service à Philippe qui, malheureusement, obtint en 1835 un régiment dans l’Algérie où il resta trois ans au poste le plus périlleux, espérant obtenir les épaulettes de général ; mais une influence malicieuse, celle du général Giroudeau, le laissait là. (Honoré de Balzac, La Rabouilleuse)
    • Ne fréquentant presque pas ses camarades du Cercle, il n’avait point encore appris à répéter les clichés ayant cours en Algérie et si nettement hostiles, a priori, à tout ce qui est arabe et musulman. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • En 1830, il n’y avait en Algérie, que des tribus ennemies sur lesquelles pesaient, selon les régions, la terreur des Turcs qui avaient leur bey à Alger, et puis les peuples berbères et arabo-berbères. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, France-Empire, 1963, p. 137)

Synonymes[modifier]

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier]

Références[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]