Français de souche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de Français et de de souche.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Français de souche \fʁɑ̃.sɛ də suʃ\ masculin (équivalent féminin : Française de souche) singulier et pluriel identiques

  1. Français sans origine étrangère depuis plusieurs générations, par opposition aux Français plus récents. Note : Une expression controversée dont la définition peut varier.
    • Le Français de souche, de race, qu’il descende des Gaulois, des Francs, ne vaut plus qu’un autre que par son talent et par l’effort et la suite qu’il apporte à glorifier la patrie commune. — (Le petit Alger, 30 Septembre 1891)
    • Enfants de la grande famille française, nous ne devons pas admettre qu’elle soit gouvernée par d’autres que par des Français de souche, justifiant d’un certain nombre de générations dévouées à notre Patrie. — (Édouard Marchand, La France aux Français, Paris, 1892)
    • Andlouer encouragea tout ce qui était profrançais dans le pays. Un comité des Sarrois de Lorraine se fonde, de même des associations d’Alsaciens-Lorrains, au nombre de plusieurs dizaines de milliers en Sarre et qu’il faut ajouter aux 350.000 Français de souche. — (L’Étudiant français, 10 mai 1934)
    • En effet, en dehors des Français de souche, combattaient dans le corps expéditionnaire des troupes nord-africaines, des troupes noires, des étrangers (principalement allemands) et des Indochinois. — (Henri Azeau, Ho Chi Minh, dernière chance, 1968)
    • En 1930, il y avait plus d’habitants dans notre empire que dans l’Hexagone. Ce principe d’iniquité était donc imposé à plus de la majorité de la population dite française", rappelle-t-il. Une dimension discriminatoire à laquelle s’en ajoute une autre, plus pernicieuse : la notion de “race française” (on parlerait, aujourd’hui, de “Français de souche”). — (Catherine Vincent, Fin de “race”, Le Monde, 27 juin 2013)
    • Un seul mot fera tiquer Yvan et les siens : « souchiens ». Un néologisme pour remplacer « Français de souche ». Le mot donne soudain vie à des spectres, les Français de souche. Des fantômes en qui l'on peut bien croire, mais dont l'existence n'a encore jamais été démontrée. — (Philippe Pujol, Mon cousin le fasciste, Le Seuil, 2017)

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]