Juvaquatre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1937) Les modèles Renault dotés d’un moteur à 4 cylindres portaient à cette époque un nom terminé par quatre (Celtaquatre, Monaquatre, Primaquatre). La première partie du nom évoque la jeunesse (juvénile), sans que l’on sache s’il s’agit de souligner la nouveauté du modèle ou plutôt son caractère populaire : le prototype portait le nom de Junior[1] [2].

Nom propre [modifier le wikicode]

Invariable
Juvaquatre
\ʒy.va.katʁ\
Une Juvaquatre de 1939

Juvaquatre \ʒy.va.katʁ\ féminin

  1. (Transport) (Marque commerciale) Nom donné par la marque automobile Renault à un modèle populaire, produit de 1937 à 1960.
    • Gros assemblage de poutrelles, d’écrous, de planches, qui font un bruit dégringolant d’escalier de bois quand roule dessus notre Juvaquatre. Père est remonté au volant. Il lance l’essuie-glace, le moteur tremble, il desserre les freins. La Juvaquatre s’élance sur le pont. — (Jacques-Pierre Amette, Jeunesse dans une ville normande, Éditions du Seuil, 2014)
    • Ils s’effondrèrent eux aussi avant d’avoir pu riposter. Seul le conducteur parvint à lâcher une rafale de sa Sten en direction de la Juvaquatre avant d’être touché à son tour. — (Gérard Delteil, Les années rouge et noir, Éditions du Seuil, 2014)
    • D’abord destinée à une clientèle familiale, la Renault Juvaquatre dote les brigades territoriales de la gendarmerie dès 1952 dans une version break vitré. — (Richard Lizurey et pascal Estève, La Gendarmerie pour les nuls, First, 2018)

Voir aussi[modifier le wikicode]


Références[modifier le wikicode]

  1. Site internet : Il était une fois la Renault Juvaquatre.
  2. Histoire des expressions sans histoire de Michel Moinier, Publibook, 2009, page 55