transport

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Transport

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Déverbal de transporter.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
transport transports
\tʁɑ̃s.pɔʁ\

transport \tʁɑ̃s.pɔʁ\ masculin

  1. Action de porter d’un lieu à un autre sur une certaine distance.
    • J’avais laissé Reykjavik, un grand village […] des poneys et une ou deux mauvaises carrioles assuraient le transport. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Autre secteur où la baisse séculaire des prix favorise la production et la productivité : celui des transports. (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle : 1780-1880, Éditions du Seuil, 1971, p.85)
    • Le transport de ses meubles lui a coûté cher. - Le transport de ces marchandises se fait par bateau. - Payer les frais de transport. - Le transport de l’énergie électrique.
  2. (Par extension) (Beaucoup moins courant) La chose transportée, elle-même.
    • Le pain était arrivé, non sans peine et sans perte: en venant à nous de Grandpré, où se trouvait la boulangerie, plusieurs chariots étaient restés embourbés, d’autres étaient tombés dans les mains de l’ennemi ; d’ailleurs une partie du transport était immangeable. (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, p.79)
  3. (Spécialement) (Procédure) Action d’une personne qui, par autorité de justice, se rend, se transporte sur les lieuxsont les choses sujettes à un examen, à une vérification, à une visite.
    • Transport d’un juge, d’un commissaire, d’un expert sur les lieux.
  4. (Marine) (Militaire) Bâtiment chargé de transporter des troupes, des munitions, etc.
    • Le lundi 20, le contre-torpilleur l’Audacieux et le transport Aude mouillaient devant la capitale. (José Gers, Sur la mort du Pourquoi pas ?, France libre, vol. 6, 1936)
    • À Eupatoria, dont la rade présentait un spectacle effrayant, quinze transports, tant français qu’anglais, furent jetés à la côte […] (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, chap. 19, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 185)
  5. (Figuré) Cession d’un droit qu’on a sur quelque chose.
    • Il m’a fait transport de ce qui lui est dû par un tel. - Faire le transport d’un billet, d’une rente.
  6. Mouvement passionné, élan qui nous met en quelque sorte hors de nous-mêmes.
    • Il trouva le templier dans un transport de colère causé par un nouveau refus qu’il venait d’essuyer de la part de la belle juive. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • La glorieuse défense de Mazagran a excité, dans toute la France, des transports unanimes d'admiration. (Hazlitt, Défense de Mazagran, dans Le Magasin pittoresque, vol.8, 1840, p.129)
    • Gasbieha se précipita dans la chambre de sa sœur de lait avec des transports de joie. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Aux abords de Bab Segma, toute la population du mellah nous accueillit avec des transports d’allégresse, et plusieurs orchestres israélites nous gratifièrent de l'air de « la Mère Michel », qui passait alors pour notre hymne national. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 269)
  7. (Médecine) (Absolument) Délire, égarement d’esprit causé par la maladie.
    • Il a une grosse fièvre et on craint un transport au cerveau.
  8. (Désuet) (Au pluriel) (Par ellipse) Transports en commun.
    • Aujourd’hui je suis venu en transports.
  9. (Biologie) Mouvement d'une molécule à travers une barrière, généralement la membrane cellulaire.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin transporto.

Verbe[modifier]

Temps Forme
Infinitif to transport
\tɹænsˈpɔːt\
Présent simple,
3e pers. sing.
transports
\tɹænsˈpɔːts\
Prétérit transported
\tɹænsˈpɔːtəd\
Participe passé transported
\tɹænsˈpɔːtəd\
Participe présent transporting
\tɹænsˈpɔːt.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

transport transitif

  1. Reporter, transporter.

Nom commun[modifier]

transport (pluriel : transports)

  1. Transport.
  2. Voiture, véhicule, bagnole.

Synonymes[modifier]

Expressions[modifier]

Prononciation[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français transport.

Nom commun[modifier]

transport \Prononciation ?\ neutre

  1. transport, transfert, acheminement
    • (Industrie) Intern transport.
      Manutention.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Tchèque[modifier]

Étymologie[modifier]

Déverbal de transportovat.

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif transport transporty
Vocatif transporte transporty
Accusatif transport transporty
Génitif transportu transportů
Locatif transportu transportech
Datif transportu transportům
Instrumental transportem transporty

transport \Prononciation ?\ masculin inanimé

  1. Transport.
    • Dlouhým transportem se některé potraviny znehodnotí.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]