transfert

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1715) Le TLFi en fait un dérivé direct du latin transfert (« il transporte, il transfère »). Étant donné qu’il apparaît pour la première fois, en français, sous la plume de John Law de Lauriston (John Law, Premier Mémoire sur les banques ; présenté à son altesse royale, Monseigneur le Duc d’Orléans, Régent de France, Paris, 1715, p. 556), l’anglais transfer, attesté comme nom commun dès 1670, est un étymon plus probable ; le \t\ est analogique de transport.
Le sens psychanalytique est un calque de l’allemand Verschiebung ou Überführung (Sigmund Freud).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
transfert transferts
\tʁɑ̃s.fɛʁ\

transfert \tʁɑ̃s.fɛʁ\ masculin

  1. Action de transférer, passage de quelque chose d’un lieu à un autre.
    • Après plusieurs transferts, il a finalement trouvé sa place.
    • Le transfert du corps d’un mort.
    1. (En particulier) Synonyme usuel du terme juridique transfèrement.
      • En 2011, l’équipe de Claude Guéant avait ainsi proposé à Sarkozy et à Fillon de privatiser le transfert des détenus et les gardes statiques devant certains lieux menacés... (Hervé Liffran, Les sociétés de vigiles sur terrain glissant, Le Canard enchaîné, 8 juin 2016)
  2. (Finance) Acte par lequel on déclare transporter à un autre la propriété d’une rente sur l’état, d’une valeur, d’une marchandise.
    • Le transfert des rentes se fait sur les registres du Trésor.
    • Les formalités du transfert ont été remplies.
    • Opérer un transfert.
    • J’ai signé le transfert de mon inscription, elle ne m’appartient plus.
  3. (Sport) Changement de club par un sportif.
    • Annoncé depuis plusieurs jours, le transfert de Miralem Pjanic à la Juventus Turin est désormais officiel. (francefootball.fr, Transfert : Miralem Pjanic à la Juventus Turin (officiel), 13 juin 2016)
  4. (Télécommunications) Dans un système cellulaire de radiocommunication avec les téléphones mobiles, commutation des moyens de transmission utilisés par une communication sans interruption de cette dernière.
    • Ces progrès permettent d’offrir une série de nouveaux services comme le transfert d’appels, la messagerie vocale ou l’identification de la ligne appelante. (Changements structurels et réglementaires et mondialisation dans les services des postes et télécommunications : répercussions sur les ressources humaines, Genève : OIT, 1998, p. 11)
  5. (Psychologie) Report plus ou moins direct d’un sentiment ou d’un vécu infantile par l’analysé sur le psychanalyste.
    • Effet facilitateur ou inhibiteur d’une activité initiale sur une activité d’acquisition subséquente : le transfert est dit positif, si l’acquisition est facilitée par l’activité préalable […] il est dit négatif, dans le cas inverse. (Georges Thinès, ‎Agnès Lempereur, directeurs, Dictionnaire général des sciences humaines, Éditions universitaires (Éditions Jean-Pierre Delarge), Paris, 1975, in TLFi)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Latin[modifier]

Forme de verbe[modifier]

transfert \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du présent de l’indicatif de transfero.