communication

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1365) Du latin communicatio (« communication, mise en commun »), de communis (« commun »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
communication communications
\kɔ.my.ni.ka.sjɔ̃\

communication \kɔ.my.ni.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de communiquer ou résultat de cette action.
    • La communication du mouvement.
    • La communication de l’aimant, de l’électricité.
    • La communication d’une maladie.
  2. (En particulier) Informations, renseignements que l’on donne.
    • Si nous pouvions relever ici nos communications transmises sur de petites feuilles blanches de bloc-notes, on serait étonné de la fréquence de nos relations. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • L'absence de réaction après ses recherches des derniers jours prouvait que son intuition initiale était juste : la sécurité intérieure de l'Entité fliquait ses communications via ses login et mot de passe personnels, […]. — (Cédric Bannel, L'Homme de Kaboul, Robert Laffont, 2011, chap. 16)
    • Il a reçu des communications d’un haut intérêt.
  3. (En particulier) Conférence.
    • Appel à communications : journées d'études, les 40 ans du jeu de rôle […] Les communications pourront ainsi aborder les problématiques suivantes (liste non exhaustive) : […] — (Claire Cornillon, Appel à communications : journées d'études, les 40 ans du jeu de rôle, 2015, lien)
  4. (Droit) Exhibition qu’une partie fait à l’autre des pièces sur lesquelles elle fonde sa demande.
    • communication de pièces.
    • La communication se fait entre avoués.
    • Le délai de la communication.
    • Communication d’office.
    • Donner, recevoir en communication.
  5. (Droit) Remise que l’on fait au parquet de toutes les pièces du procès, dans les causes où le ministère public doit ou veut être entendu.
    • Ordonner la communication au ministère public.
  6. Relation ; commerce ; correspondance.
    • Mais vous savez mieux que moi comme il convient d'agir... seulement ne craignez pas qu'il y ait aucune communication ce soir entre ce M. de la Morinière et Lopès; et si demain, au jour, le gentilhomme se plaignait du voisinage, on s'excuserait sur la nécessité et on le conduirait ailleurs. — (Élie Berthet, « Le Gentilhomme verrier », dans L'Écho des feuilletons: recueil de nouvelles, légendes, anecdotes, épisodes, etc., 27e année, Paris : chez les éditeurs, 1866)
    • La première zone, je la situe dans la montagne : là, jusqu’à présent, l’éloignement, la difficulté des communications, le retard de ce qu’on appelle le progrès et, il faut le dire loyalement, une persistance plus grande du sentiment religieux ont perpétué les mœurs de bon vieux temps. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Intercepter les communications. — Établir des communications entre deux personnes, entre deux villes.
  7. Moyen par lequel deux choses communiquent ; passage.
    • Des communications fréquentes, sinon continues, existaient à l’Éocène entre les contrées du Sud de l’Europe et le continent africain. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 55)
    • La communication d’une chambre, d’un appartement, d’un corps de logis à l’autre.
    • Porte ou escalier de communication.
    • La communication des deux mers.
    • Ouvrir des communications d’un lieu à un autre.
    • Canal de communication.
  8. (Télécommunications) Relation entre deux ou plusieurs personnes par le téléphone, la vidéoconférence, etc.
    • Notre esprit est toujours comme à la merci d’un téléphoniste farceur […] qui lui branche la communication avec n’importe qui, n’importe quoi, se plaisant aux pires confusions, aux imbroglios les plus fâcheux, les plus déraisonnables. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Le téléphone d’où est passé l’appel est immédiatement localisé. La communication a été émise depuis une cabine téléphonique située au lieu-dit La Commodité, sur la RN 7 à Solterre dans le Loiret. — (Élise Galand & Romain Icard, Suzy contre mon gros loup, Privé, 2005, p. 67)
    • Ils sortirent le matériel, branchèrent la gégène que René enfourcha pour pédaler. Le courant passait. L'opérateur radio pouvait émettre le message que lui avait donné Gaëtan. La communication était mauvaise et le radio dut changer de fréquence. — (Joseph Farnel, Canou, éditions De Borée, 2017)
  9. (Militaire) Ensemble des tranchées ou galeries que l’on pratique afin que deux quartiers de l’armée, deux attaques puissent correspondre à couvert et se secourir mutuellement.
    • La veille même du combat de Zouafques, le prince Thomas avait emporté plusieurs redoutes à la faveur desquelles il rétablit aussitôt ses communications avec les assiégés […] — (Mémoires authentiques du duc de La Force, maréchal de France, et de ses deux fils, vol. 1, Paris, 1843, p. C)
    • Lignes de communication.
  10. (Marketing) Promotion, publicité.
    • Certaines célébrités, notamment politiques ou artistiques, ont tendance à confondre information et communication.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin communicatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
communication
\Prononciation ?\
communications
\Prononciation ?\

communication \Prononciation ?\

  1. Faire-part, renseignement.
  2. Communication, faire-part.

Prononciation[modifier le wikicode]