faire-part

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : fairepart, faire part

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIXe siècle) De faire part, locution verbale composée de faire et part.

Nom commun [modifier]

Invariable
faire-part
\fɛʁ.paʁ\

faire-part \fɛʁ.paʁ\ masculin invariable (orthographe traditionnelle)

  1. Lettre ou billet envoyé pour annoncer un événement familial important comme une naissance, un mariage, un décès
    • Un faire-part imprimé, collé contre une vitre, annonçait la mort d’un client. […]. Cet avis mortuaire, avec son laconisme, me parut d’une indicible tristesse […]. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. Texte qu’on fait passer dans la presse pour annoncer un décès, un mariage ou une naissance.
    • Sous les faire-part de décès dans Adresseavisen se trouvaient des publicités pour d'autres entreprises de pompes funèbres, dont deux avec un numéro de téléphone joignable vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il examina ces réclames. (Anne B. Regde, L'espoir des Neshov, traduit du norvégien par Hélène Hervieu, éd. Fleuve (12/21), 2017)

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]