annoncer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin adnuntiare ou annuntiare ; voir dénoncer, nonce.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

annoncer \a.nɔ̃.se\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’annoncer)

  1. Faire connaître.
    • Ce jeune gentilhomme, comme l’avait annoncé l’amiral, entrait à Paris par la porte Saint-Marcel vers la fin de la journée du 24 août 1572. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. IV)
    • Les portières sont refermées, après la visite du contrôleur. Un dernier coup de sifflet annonce que le train va se mettre en marche… (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Je quitte le lieutenant licencié et regagne le couvent, où la sœur converse m’annonce qu’un ami est venu me demander. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Bush l’avait annoncé depuis longtemps : il partirait en guerre quand bien même devrait-il être tout seul. (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)
  2. (En particulier) Faire connaitre son arrivée ou sa venue. — Note : Se dit particulièrement lorsqu’on prévient de l’arrivée d’une personne qui demande à entrer.
      • En arrivant à Normée le berger souffle dans sa corne pour annoncer son retour. Les chiens aboient. (Mariel J.- Brunhes Delamarre, Le berger dans la France des villages, Éditions du CNRS, 1970, p.164)
    • Le domestique annonça monsieur un tel. — Il fut très étonné lorsqu’on m’annonça.
  3. Faire connaître au public par une annonce.
    • L’idée de déployer tous les fastes de la République et d’afficher une solennité churchillienne pour annoncer une augmentation de 1,6 point de la TVA ne peut venir que de cerveaux hallucinés. (Jacques Julliard, Impression, soleil couchant, dans Marianne (magazine), n° 772 du 4 février 2012, p.3)
    • (Pronominal)Ainsi le comprenait l’orateur qui flétrissait, il y a trois ans, dans un premier discours, ceux qu'on appelle des vendus, et qui s'annonçait déjà comme l’exécuteur des épurations nécessaires. (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.44)
  4. Prédire ; assurer qu’une chose arrivera.
    • Les prophètes ont annoncé la venue du Messie. Un ange annonça à la Vierge le mystère de l’Incarnation.
  5. Faire pressentir ce qui doit arriver.
    • Le baromètre annonce le beau temps. La seconde scène de cette comédie en annonce le dénouement.
  6. Être le signe, la marque de.
    • Cette action annonce un mauvais caractère.
  7. Présager en précédant.
    • L’aurore annonce le soleil.
    • Les fleurs annoncent les fruits.
    • L’hirondelle annonce le retour du printemps.
    • Des convulsions annoncèrent sa mort.
  8. Promettre, faire espérer.
    • Tout semblait annoncer le succès de cette entreprise.
    • Cela ne nous annonce rien de bon.
  9. (Pronominal) se faire promettre, se faire espérer.
    • Cette entreprise s’annonçait bien, elle a mal tourné.
  10. (Pronominal) Se manifester par des signes faisant penser.
    • La tempête s'annonce terrible.
  11. (Pronominal) (Suisse) Se présenter.
    • Il faut vous annoncer à la réception.
  12. (Pronominal) (Suisse) Se porter volontaire
    • Il manque un joueur, qui s’annonce ?
  13. (Pronominal) (Suisse) S’inscrire

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]