annonceur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot dérivé de annoncer avec le suffixe -eur.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
annonceur annonceurs
\a.nɔ̃.sœʁ\

annonceur \a.nɔ̃.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : annonceuse)

  1. Dans la publicité, personne qui fait la réclame de son produit (par opposition à l'agence qui conçoit la publicité et aux médias qui la diffusent).
    • Dans la presse, vous pouvez dire des horreurs sur des personnes humaines mais essayez un peu de descendre un annonceur et vous risquez très vite de faire perdre à votre journal des millions d’euros de rentrées publicitaires. — (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 236.)
    • L’annonceur, chef de produit ou de la division Marketing Research, négocie, sur base d’un briefing, l’étude à réaliser. — (Martine Gauthy-Sinéchal, Marc Vandercammen, Études de marchés: Méthodes et outils, 2005)
    • L’affichage grand format est le plus utilisé des annonceurs. Il se présente le plus souvent sous la forme de panneaux de 4 × 3 mètres. — (Philippe Malaval & ‎Jean-Marc Décaudin, Pentacom: Communication : théorie et pratique, éd. Pearson Education France, 2005, page 47)
  2. (Sport) Personne qui fait les annonces au cours d'une rencontre sportive.
  3. (Vieilli) comédien qui venait, à la fin du spectacle, faire l’annonce des pièces qu’on devait jouer le lendemain.
  4. Personne qui présente ou lance à la radio une émission publicitaire.
    • L’annonceur est (…), à la radio, celui qui donne des conseils utiles, mais aussi qui fait prendre conscience d'un besoin, au moment même où il y répond. — (M. Weinand, Quelques aspects de la publicité radiophonique, 1964, page 29)

Notes[modifier le wikicode]

Le mot a été proposé pour remplacer l’anglicisme speaker et son féminin speakerine ; malgré le précédent québécois, cet emploi a été jusqu'ici rejeté à cause du caractère peu euphonique du féminin annonceuse (cf. Gilb. 1971).

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]