entrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin intrare (« entrer, pénétrer »).

Verbe [modifier]

entrer \ɑ̃.tʁe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Aller de dehors vers dedans.
    • Une porte latérale s'ouvrit, et nous entrâmes dans une pièce voûtée où, sur un long potager, bouillaient dix ragoûts. — (Amans-Alexis Monteil, Histoire des Français des divers états aux cinq derniers siècles, page 11, 1841)
    • Ce jeune gentilhomme, comme l’avait annoncé l’amiral, entrait à Paris par la porte Saint-Marcel vers la fin de la journée du 24 août 1572, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. IV)
    • Des lois répressives furent édictées ; c'est ainsi qu'on défendit d’entrer et de mettre en vente en France des étoffes des Indes, de la Chine et du Levant, […]. — (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo - Les Corsaires chez eux, p.119, éd. Honoré Champion, 1925)
    • Ruisselant de sueur, Jimmy tourna la clef dans la serrure, ouvrit la porte, fit entrer Jim et la referma derrière lui. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Comment Fagerolle était-il entré ? Il se souvint plus tard que Tacherot l'avait poussé en avant d'une bourrade. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 51)
  2. Passer par une ouverture.
    • La porte de la rue céda. Trois matelots entrèrent en saluant. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 180)
    • Le carré n’entre pas dans le trou rond.
  3. Se mettre ; se placer ; s’engager dans quelque autre chose.
    • Ce couteau n’entre pas facilement dans sa gaine. Les dents de la roue entrent dans ce pignon.
  4. (Figuré) Commencer d’intervenir à un moment donné.
    • C’est alors qu’il entra en scène.
  5. (Par extension) Commencer à réaliser quelque chose.
    • J’entre dans la phase de conception.
  6. (Figuré) Être admis quelque part, ou être reçu dans une compagnie, dans un corps, pour en faire partie.
    • Entrer au collège. Entrer dans une administration. Entrer dans une association, dans un parti.
  7. (Figuré) Commencer à faire quelque chose; être au commencement de quelque chose.
    • Entrer dans la politique. Entrer en guerre, en procès, en dispute. Entrer en conférence, en pourparlers, en négociation.
    • Entrer en lutte, en concurrence avec quelqu’un. Entrer en jouissance, en possession. Entrer en colère, en fureur, en rage.
  8. (Quelquefois) Tenir, être contenu dans quelque chose.
    • Jamais tout cela n’entrera dans ma poche. Combien peut-il entrer de tonneaux dans cette cave ?
    • (Figuré) Cette partie de la science n’entre pas dans le programme des études.
  9. (Impersonnellement) Être employé dans la composition ou à la confection d’une chose.
    • Il entre telle substance dans ce remède. Il y entre du quinquina. Il entre tant de drap, tant d’étoffe dans cet habit, dans cet ameublement.
  10. (Figuré) (Sens moral) Se mêler, contribuer, ou concourir à quelque chose.
    • Cela n’entre pour rien dans ma résolution. Il entre un peu d’animosité dans cette critique, d’aigreur dans ces observations.
  11. (Transitif) (Familier) Introduire.
    • Entrer du tabac, du gibier en fraude.
Note[modifier]
(Intransitif) Le verbe entrer se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.
(Transitif), avec avoir.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Romanche[modifier]

Étymologie[modifier]

Forme et orthographe du dialecte puter.

Verbe [modifier]

entrer \Prononciation ?\

  1. Entrer.