entrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin intrare (« entrer, pénétrer »).

Verbe[modifier]

entrer \ɑ̃.tʁe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Aller de dehors vers dedans.
    • Une porte latérale s'ouvrit, et nous entrâmes dans une pièce voûtée où, sur un long potager, bouillaient dix ragoûts. (Amans-Alexis Monteil, Histoire des Français des divers états aux cinq derniers siècles, page 11, 1841)
    • Ce jeune gentilhomme, comme l’avait annoncé l’amiral, entrait à Paris par la porte Saint-Marcel vers la fin de la journée du 24 août 1572, […]. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. IV)
    • Des lois répressives furent édictées ; c'est ainsi qu'on défendit d’entrer et de mettre en vente en France des étoffes des Indes, de la Chine et du Levant, […]. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo - Les Corsaires chez eux, p.119, éd. Honoré Champion, 1925)
    • Ruisselant de sueur, Jimmy tourna la clef dans la serrure, ouvrit la porte, fit entrer Jim et la referma derrière lui. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Comment Fagerolle était-il entré ? Il se souvint plus tard que Tacherot l'avait poussé en avant d'une bourrade. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 51)
  2. Passer par une ouverture.
    • La porte de la rue céda. Trois matelots entrèrent en saluant. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 180)
    • Le carré n’entre pas dans le trou rond.
  3. Se mettre ; se placer ; s’engager dans quelque autre chose.
    • Ce couteau n’entre pas facilement dans sa gaine. Les dents de la roue entrent dans ce pignon.
  4. (Figuré) Commencer d’intervenir à un moment donné.
    • C’est alors qu’il entra en scène.
  5. (Par extension) Commencer à réaliser quelque chose.
    • J’entre dans la phase de conception.
  6. (Figuré) Être admis quelque part, ou être reçu dans une compagnie, dans un corps, pour en faire partie.
    • Entrer au collège. Entrer dans une administration. Entrer dans une association, dans un parti.
  7. (Figuré) Commencer à faire quelque chose; être au commencement de quelque chose.
    • Entrer dans la politique. Entrer en guerre, en procès, en dispute. Entrer en conférence, en pourparlers, en négociation.
    • Entrer en lutte, en concurrence avec quelqu’un. Entrer en jouissance, en possession. Entrer en colère, en fureur, en rage.
  8. (Quelquefois) Tenir, être contenu dans quelque chose.
    • Jamais tout cela n’entrera dans ma poche. Combien peut-il entrer de tonneaux dans cette cave ?
    • (Figuré) Cette partie de la science n’entre pas dans le programme des études.
  9. (Impersonnellement) Être employé dans la composition ou à la confection d’une chose.
    • Il entre telle substance dans ce remède. Il y entre du quinquina. Il entre tant de drap, tant d’étoffe dans cet habit, dans cet ameublement.
  10. (Figuré) (Sens moral) Se mêler, contribuer, ou concourir à quelque chose.
    • Cela n’entre pour rien dans ma résolution. Il entre un peu d’animosité dans cette critique, d’aigreur dans ces observations.
  11. (Transitif) (Familier) Introduire.
    • Entrer du tabac, du gibier en fraude.
Note[modifier]
(Intransitif) Le verbe entrer se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.
(Transitif), avec avoir.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Romanche[modifier]

Étymologie[modifier]

Forme et orthographe du dialecte puter.

Verbe[modifier]

entrer \Prononciation ?\

  1. Entrer.