débuter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : debuter

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle dans le sens 4, 1649 dans le sens 1) Mot dérivé de but avec le préfixe dé- et le suffixe -er.

Verbe [modifier le wikicode]

débuter \de.by.te\ intransitif et transitif indirect[1] 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Commencer.
    • Si, au contraire, la claudication est dans le train postérieur, on débute par l’allure la plus lente, et, au retour, l’on vous gratifie d’un peu de trot, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Bien que ce passage chez sa mère ait débuté par une séance d’engueulade en bonne et due forme, c'est tout revigoré que papa en repart. — (Yan Ge, Une famille explosive, traduit du chinois (RPC) par Alexis Brossollet, Presses de la Cité, 2017)
  2. Faire les premières démarches dans un genre de vie, dans une entreprise ; faire les premiers actes dans une profession, les premiers pas dans une carrière.
    • Il a mal débuté dans le monde.
    • Il a bien débuté.
    • Débuter dans une carrière.
      • Il débute dans sa carrière de chef d’orchestre. — (« Débuter / démarrer » → lire en ligne)
  3. (En particulier) Faire ses premiers essais sur le théâtre, sur un théâtre.
    • — Maintenant que voilà ta toilette terminée, me dit Vitalis quand je me fus coiffé de mon chapeau, nous allons nous mettre au travail, afin de donner demain, jour de marché, une grande représentation dans laquelle tu débuteras.
      Je demandai ce que c’était que débuter, et Vitalis m’expliqua que c’était paraître pour la première fois devant le public en jouant la comédie.
      — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Jim et Jimmy, qui devaient débuter le surlendemain à Genève, avaient craint qu’on ne les empêchât de partir. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • — Elle m’a chargé de t’apprendre… Elle débute, cette semaine…
      — Elle débute ?
      — Oui… au studio de Castan. Paraît qu’elle est tout ce qu’il y a de photogénique… Ils disent tous qu’elle va réussir.
      — Elle a un rôle ?
      — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 170)
  4. (Jeux de boules) (Désuet) Tirer sur une boule du camp adverse pour l’écarter du but.
    • Débuter, v. a. Ce mot est un terme de jeu de boule. Il signifie pousser une boule de dessus le but, ou d’auprès du but. Le mot de débuter en ce sens ne se dit presque point à Paris, & en sa place on se sert du mot tirer. — (César-Pierre Richelet, Dictionnaire françois, J.-H. Widerhold, 1680, page 212)
    • J’ai bien vu quelquefois des acteurs débuter au théâtre des Célestins, mais des boules, jamais ! Paraît cependant que c’est le terme, selon le dictionnaire de l’Académie ; mais quelle drôle de langue ! Allez donc aux Brotteaux dire à un tireur de débuter une boule ! Les enfants eux-mêmes vous riront au nez. — (Nizier du Puitspelu, Les vieilleries lyonnaises, Bernoux et Cumin, 1891, page 84)

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]

Même si cet emploi est critiqué, ce verbe est assez souvent employé de façon transitive directe comme commencer.

Références[modifier le wikicode]