billet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Billet

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français billette.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
billet billets
/bi.jɛ/
Un billet d’un dollar américain. (7)

billet /bi.jɛ/ masculin

  1. Petit écrit que l’on adresse à quelqu’un ; petite lettre missive dans laquelle on peut se dispenser des formules de compliments utilisées dans les lettres.
    • Écrire un billet.
    • Recevoir un billet.
    • Un petit billet.
    • On jeta sur la scène un billet qui contenait des vers.
    • Billet doux, billet d’amour, de galanterie.
  2. Écrits imprimés ou à la main, par lesquels on informe les particuliers ou le public de diverses choses.
    • Billet de mariage.
    • Billet de faire part. On dit plutôt
    • Lettre de faire part, ou elliptiquement
    • Faire part. Voyez « part ».
  3. Écrit, promesse par laquelle on s’oblige de payer une certaine somme.
    • Billet à ordre.
    • Billet payable au porteur, ou
    • Billet au porteur.
    • Faire un billet.
    • Souscrire un billet pour telle somme.
    • Négocier, escompter, endosser, acquitter, payer, rembourser un billet.
    • On trouvera de l’argent sur son billet.
    • Les billets d’un tel sont bien discrédités sur la place.
    • Billet de banque, billet émis par une banque de circulation et qui a cours dans le public.
    • Billet de banque désigne le plus ordinairement un billet émis par la Banque de France et remboursable en espèces.
    • Billet de banque de mille francs, de cinq cents francs.
    • Billet de cent francs, de cinquante francs.
  4. Carte ou petit écrit qui donne entrée dans quelque lieu, à quelque spectacle, à quelque assemblée ou accès dans un train, etc.
    • On me délivre un billet de première classe, valable jusqu’à Bakou. Je descends sur le quai qui donne accès aux voitures. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.1)
    • Billet de concert.
    • Billet de théâtre.
    • Billet à prix réduit.
    • Billet de faveur.
    • Billet d’auteur.
    • Billet de parterre.
    • Billet de fauteuils d’orchestre, de loge, de galerie.
    • Billet de chemin de fer.
    • Billet simple.
    • Billet d’aller et retour.
    • Billet de première classe, de seconde, etc.
  5. (Vieilli) Bulletin de vote.
    • Déposer les billets dans l’urne du scrutin.
    • Billet nul.
    • Billet blanc, billet mis dans l’urne et sur lequel il n’y a rien d’écrit.
  6. Bulletins délivrés aux personnes qui prennent part à une loterie.
    • Billet de loterie.
    • Les numéros que porte un billet.
    • Placer des billets de loterie.
    • Le prix du billet est de trois francs.
    • Prendre un billet.
    • Billet gagnant.
  7. (Par ellipse) Billet de banque.
    • Maintenant, il subodorait, d’un groin irrité, le fafiot libérateur, le magique et fastueux billet de cinquante qui permettrait à la maisonnée de bouffer raisonnablement deux ou trois fois dans la semaine. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p. 10)
    • Dans un tiroir, il y avait trente billets de mille francs, trente, attachés, par paquets de dix, avec des faveurs roses, ainsi que des lettres d’amour… (Octave Mirbeau, La Tête coupée)
    • A mesure qu’augmentait les émissions de papier-monnaie, s’accentuait la dépréciation du mark, et de plus en plus les particuliers s’efforçaient, quand ils recevaient des billets, de les échanger aussitôt contre des marchandises. (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.93)
  8. (Par extension) Effet de commerce.
    • Il faudrait, en premier lieu, répandre parmi nous, par le perfectionnement des institutions de crédit, l’usage des billets, des promesses, des reconnaissances. (Michel Gustave Partounau du Puynode, De la monnaie, du crédit et de l’impôt, page V, 1853)
  9. (Argot) (France) (Désuet) Somme de mille francs, avant 1960, de dix francs ensuite.
    • C’est alors qu’mon indic s’amène là haut et présente pour quarante billets de diams appartenant au bijoutier. On fait venir l’dit bijoutier. Il r’connaît ses diamants. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  10. (Internet) Note ou article publié dans un blogue.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • billet de banque
  • billet doux
  • billet d’appel, (Militaire) Bulletin établi dans chaque compagnie par l’adjudant de service après l’appel du soir pour faire connaître le résultat de cet appel.
  • billet de logement, (Militaire) Écrit portant injonction à un habitant de loger un ou plusieurs soldats.
Délivrer aux soldats des billets de logement.
  • billet de confession, (Religion) Attestation par laquelle un prêtre certifie qu’il a entendu quelqu’un en confession.
  • billet d’hôpital, (Militaire) Pièce donnant à un soldat ou à un marin reconnu malade le droit d’entrée dans un hôpital militaire ou civil.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
billet
/ˈbɪ.lɪt/
billets
/ˈbɪ.lɪts/

billet /ˈbɪ.lɪt/

  1. Baraquement.
  2. Billet : petite lettre informelle.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

billet /ˈbɪ.lɪt/

  1. Baraquer.

Danois[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français billet.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

billet /Prononciation ?/ masculin

  1. Billet, ticket.