imprimer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin imprimere (« presser sur »).

Verbe[modifier]

imprimer \ɛ̃.pʁi.me\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire ou laisser une empreinte sur quelque chose, y marquer des traits, une figure.
    • Imprimer un cachet sur de la cire.
    • Le balancier imprime mieux les figures et les caractères sur la monnaie que le marteau.
    • Leurs pas s’imprimaient sur la neige.
    • (Figuré) Cette femme imprime à tout ce qu’elle porte un cachet original.
    • (Figuré) Tout imprimait à cette demeure une expression de mystère et de deuil qui fit frissonner le chevalier. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » #31, 1907)
  2. (En particulier) Reproduire à l’encre noire ou en couleur par l’application et la pression d’une surface sur une autre.
    • Imprimer en douce.
    • Imprimer des lithographies.
    • Imprimer des toiles, des indiennes, etc.
    • Étoffe imprimée.
    • Mousseline imprimée.
  3. (Vieilli) Reproduire par des lettres sur du papier ou sur quelque autre chose semblable, avec des caractères fondus ou gravés que l’on a chargés d’encre.
    • Ce qui m’étonne, c’est que le propriétaire dudit bouquin ne semble pas le lire de droite à gauche. Est-ce qu’il ne serait pas imprimé en caractères chinois ? (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • D’ailleurs, la plupart des écrits de Voltaire furent imprimés en Hollande ou en Angleterre et ne se vendirent en France, qu’en contrebande. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • (Absolument) Imprimer sur papier fin, sur vélin.
    • On imprime correctement chez cet imprimeur.
    • Permis d’imprimer.
    • Achevé d’imprimer.
  4. (Par extension) Faire imprimer : Publier par la voie de l’impression.
    • Il n’a encore rien imprimé.
    • Non seulement il a dit cela, mais il l’a imprimé.
    • Se faire imprimer : Mettre au jour quelque ouvrage.
    • Mon travail est fini, je me fais imprimer.
  5. (Figuré) Produire chez les autres une forte impression morale.
    • Cette cérémonie leur imprime un caractère sacré.
    • Il faut imprimer de bonne heure la crainte de Dieu, les sentiments de la vertu dans le cœur des enfants.
    • Ce qu’on apprend lorsqu’on est jeune s’imprime bien dans l’esprit, dans la mémoire.
  6. (Figuré) Communiquer d’un corps à un autre.
  7. Donner à quelque chose un certain mouvement.
    • Un vent du sud-ouest se mit à souffler, obligeant le Vaterland à mettre le cap dans cette direction, et lui imprimant un roulis assez fort […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 215 de l’éd. de 1921)
    • La mise en route d’un moteur à combustion interne implique qu’on lui imprime une vitesse de rotation suffisante pendant un certain temps, pour que la température atteinte par l’air en fin de compression permette l’inflammation spontanée. (Jean-Luc Pallas, Propulsion et diesel marin, E.T.A.I., Technique marine, Boulogne, 1997, page 82)

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]

Interlingua[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du français imprimer.

Verbe[modifier]

imprimer \im.pri.ˈmɛr\ (conjugaison)

  1. Imprimer.