imprimer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin imprimere (« presser sur »).

Verbe [modifier le wikicode]

imprimer \ɛ̃.pʁi.me\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire ou laisser une empreinte sur quelque chose, y marquer des traits, une figure.
    • Imprimer un cachet sur de la cire.
    • Le balancier imprime mieux les figures et les caractères sur la monnaie que le marteau.
    • Leurs pas s’imprimaient sur la neige.
    • (Figuré) Cette femme imprime à tout ce qu’elle porte un cachet original.
    • (Figuré) Tout imprimait à cette demeure une expression de mystère et de deuil qui fit frissonner le chevalier. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (En particulier) Reproduire à l’encre noire ou en couleur par l’application et la pression d’une surface sur une autre.
    • Imprimer en douce.
    • Imprimer des lithographies.
    • Imprimer des toiles, des indiennes, etc.
    • Étoffe imprimée.
    • Mousseline imprimée.
    1. (Vieilli) Reproduire par des lettres sur du papier ou sur quelque autre surface, avec des caractères que l’on a chargés d’encre.
      • Il s'est mis en frais pour la nouvelle édition du Siècle de Louis XIV; il n'a épargné aucun soin; et voilà que, pour fruit de ses peines, M. de La Beaumelle fait imprimer sous main une édition subreptice à Francfort, ville impériale, malgré le privilège de l'empereur, dont Walther est en possession. — (Voltaire, Lettre n° 27, à M. Roques, d'avril 1752, dans « Correspondance générale », tome 4, dans les Œuvres de Voltaire, Paris : chez P. Pourrat frères, 1839, p. 50)
      • Le Recueil authentique des anciennes ordonnances de Lorraine, par François de Neufchâteau (Nancy, C. S. Lamort. 1784. In-4°), mentionne, à la page 77, une ordonnance ducale du 27 octobre 1599, qui a dû être imprimée par Blaise Andréa. Elle porte défense aux papetiers de s'expatrier, et, à toutes personnes, d’exporter les drapeaux, frapouilles, drilles, etc. — (M. Beaupré, « Nouvelles recherches de bibliographie lorraine : 1550-1600 » dans les Mémoires de l'Académie de Stanislas, année 1853, Nancy : chez Grimblot & Veuve Brabois, 1854, note 1 page 285)
      • Ce qui m’étonne, c’est que le propriétaire dudit bouquin ne semble pas le lire de droite à gauche. Est-ce qu’il ne serait pas imprimé en caractères chinois ? — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
      • D’ailleurs, la plupart des écrits de Voltaire furent imprimés en Hollande ou en Angleterre et ne se vendirent en France, qu’en contrebande. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    2. Reproduire automatiquement de l'information à partir d’un ordinateur par l'intermédiaire d'une imprimante.
      • Je suis incapable d’imprimer plusieurs copies d’un document à partir de mon ordinateur. Lorsque je tente d’imprimer plusieurs copies d’un document, une seule copie est imprimée. Que dois-je faire ? — (Forum de discussion)
      • Quand vous imprimez en haute définition, votre ordinateur et votre imprimante doivent traiter un volume de données plus important, ce qui peut ralentir l'impression. Si vous n'êtes pas trop exigeant sur la qualité, sélectionnez le mode brouillon. — (5 solutions rapides aux principaux problèmes d'impression)
  3. (Par extension) Publier par la voie de l’impression, éditer, tirer.
    • Pourquoi la N.R.F. n’imprimerait-elle pas Un coup de dés jamais n'abolira le hasard ? Vous savez que j'en possède une épreuve. — (Paul Claudel, Correspondance [avec Gide], 1913)
    • Il n’a encore rien imprimé.
    • Non seulement il a dit cela, mais il l’a imprimé.
    • Se faire imprimer, mettre au jour quelque ouvrage.
    • Mon travail est fini, je me fais imprimer.
  4. Produire chez les autres une forte impression dans l'esprit, dans le cœur, dans la mémoire.
    • Cette cérémonie leur imprime un caractère sacré.
    • Il faut imprimer de bonne heure la crainte de Dieu, les sentiments de la vertu dans le cœur des enfants.
    • Ce qu’on apprend lorsqu’on est jeune s’imprime bien dans l’esprit, dans la mémoire.
  5. (Figuré) Communiquer d’un corps à un autre.
  6. Donner à quelque chose un certain mouvement en poussant.
    • Un vent du sud-ouest se mit à souffler, obligeant le Vaterland à mettre le cap dans cette direction, et lui imprimant un roulis assez fort. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 215 de l’éd. de 1921)
    • La mise en route d’un moteur à combustion interne implique qu’on lui imprime une vitesse de rotation suffisante pendant un certain temps, pour que la température atteinte par l’air en fin de compression permette l’inflammation spontanée. — (Jean-Luc Pallas, Propulsion et diesel marin, E.T.A.I., Technique marine, Boulogne, 1997, page 82)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Interlingua[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du français imprimer.

Verbe [modifier le wikicode]

imprimer \im.pri.ˈmɛr\ (conjugaison)

  1. Imprimer.