application

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin applicatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
application applications
\a.pli.ka.sjɔ̃\

application \a.pli.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’appliquer.
    • Mais nous obtenons le même rendement en complétant le désherbage par une simple application de 2,4-D, ceci en l’absence de dicotylédones ! — (Compte rendu de la Conférence du COLUMA, Comité français de lutte contre les mauvaises herbes, 1977, vol.4, p.1096)
    • Il se fichait même de savoir pourquoi De Lavarice préconisait un désherbement à la main plutôt que l’application de produit herbicide. Il se fichait de savoir si c'était par souci de pollution ou d'économie. — (Ernest Bavarin, L'habitation de la nouvelle chance, L'Harmattan, 2001, p.264)
    • Il n'y a pas lieu de rechercher en ce cas, des procédés de calcul spéciaux pour l’application de ces formules si simples. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.121)
    • Comment expliquer les effets toxiques constatés sur le rhizome après les applications foliaires d’amitrole ? — (Revue forestière française, 1970, vol.22, p.192)
    • Ce fut M. de Chalvet-Rochemonteix qui apprit aux paysans à se prémunir contre les ravages de la carie dans les grains par le sulfatage de la semence, dont les résultats furent souverains. Le mal cessa avec l’application de ce remède. — (Abbé Henri-Dominique Larrondo, Monographie de la commune de Merville (Haute-Garonne), dans Monographies de communes, concours ouvert en 1897 par la Société des agriculteurs de France, Paris & Lille : J. Lefort - A. Taffin-Lefort, successeur, 1898, p.96)
  2. Résultat de cette action.
  3. Ce qui est réalisé pratiquement ; ce qui devient réalité de notions théoriques.
    • Le vétérinaire surveille aussi minutieusement l’application du dahir du 4 août 1914 interdisant l’abatage pour le boucher des femelles de l'espèce bovine avant l’âge de huit ans et de celles des espèces ovine et caprine avant cinq ans. — (Maurice de Périgny, Au Maroc : Fès, la capitale du Nord, Paris : chez Pierre Roger & Cie, 1917, p. 26)
    • En dépit de son bon vouloir, de sa passion pour le travail, le désespoir d'être loin des siens l'emportait chez Pasteur. Le mal du pays l'envahissait. Jamais le mot de nostalgie ne fut d'une application plus juste. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 17)
    • Durkheim lui-même était gêné par le taux de suicide extrêmement bas de l'Angleterre du XIXe siècle. Une application rigide de son modèle explicatif ferait s'attendre pour cette masse exceptionnellement urbanisée qu'était le Royaume-Uni entre 1850 et 1900, à des taux d’autodestruction élevés. Or il n'en était rien. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 77)
  4. (Informatique) Programme informatique utilisant des fonctionnalités d’une certaine plate-forme comme un système d’exploitation et opérant sur celle-ci.
    • Nous insistons sur les possibilités multi-plateformes de Python et présentons les bases pour étendre Python et l'intégrer dans d'autres applications en utilisant C ou Java. — (Alex Martelli, Python en concentré, traduit par Eric Jacoboni, Paris : éditions O'Reilly, janvier 2004, p.XI)
  5. Extension d’un usage, de principes ou de procédés dans un autre domaine.
    • Application d’une science à une autre.
    • Les applications de la chimie aux arts industriels.
    1. (Théologie) Transfert.
      • Application des mérites de Jésus-Christ.
  6. Emploi spécial que l’on fait ou que l’on doit faire d’une chose.
    • Application d’une somme à telle ou telle dépense.
  7. Assiduité, action de s’appliquer de toute son attention à une chose, diligence.
    • Là encore mes amis, vous avez fait de l’excellente besogne et vous l’avez faite sans bruit, sans flafla, comme toujours, avec cette application silencieuse qui est dans le tempérament marin, très réservé de sa nature. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.75)
    • […], je lui dictais sévèrement des choses ennuyeuses qu’elle tapait avec une application timide, toute frêle, toute mièvre dans sa robe de confection simili popeline. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 199)
  8. (Mathématiques) Relation entre deux ensembles et qui, à tout élément de , fait correspondre un élément bien déterminé de appelé image du premier. Dans ce cas, s’appelle l’ensemble de départ ou de définition, et l’ensemble de destination ou d’arrivée.
    • Puisque (infini) s’injecte dans via l’application φ : —-> , le corps sera infini. — (Dany-Jack Mercier, L’épreuve d’exposé au CAPES mathématiques, vol.2, 2006, p.83)
  9. (Médecine) Préparation médicale destinée à être appliquée sur la peau.
  10. (Finance) Transaction boursière publique convenue entre deux opérateurs commençant généralement par la recherche du cours d’application auquel elle s’effectuera.
    • Durant la séance, l’action a été chahutée, probablement suite à la recherche d’un cours d’application.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin applicatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
application
\ˌæ.plə.ˈkeɪ.ʃən\
applications
\ˌæ.plə.ˈkeɪ.ʃənz\

application

  1. Application.
    • This is an application of the basic theory.
  2. (Informatique) Application, appli (Familier).
  3. Candidature, demande.
    • I'm writing an application for admission into the university.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • application sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg