emploi

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Déverbal de employer, issu du latin implicare (« impliquer »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
emploi emplois
\ɑ̃.plwa\

emploi \ɑ̃.plwa\ masculin

  1. Usage qu’on fait de quelque chose.
    • Quoiqu’il en soit, il est certain que l’emploi du fer se perd dans la nuit des temps historiques. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.158)
    • C'est une sorte de psychisme, tout comme l'agora-phobie ou la crampe des écrivains, devenue après l'emploi de la machine à écrire, la crampe des dactylographes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • On sait que l’emploi du fer fut inconnu de toute l’Amérique avant l’arrivée de Colomb. […]. Parfois cependant le fer météorique est employé accidentellement. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.18)
    • On note une prédominance à l’emploi des réseaux alternatifs et à l'usage généralisé du triphasé 200 V/400 Hz. — (Alain Caillot, Systèmes d’alimentation pour équipements électroniques, Techniques de l'Ingénieur, n° E 3 620, p.3)
  2. (Jurisprudence et finance) Collocation de certaines sommes d’argent ou de capitaux.
    • Régler l’emploi des sommes qui proviennent d’une vente.
    • Quittance d’emploi.
  3. Placement obligatoire des sommes revenant à des usufruitiers, à des mineurs, dans une succession. → voir remploi.
  4. Action d’employer une somme et d’en faire mention dans un compte, soit en dépense, soit en recette.
    • Les immobilisations corporelles représentent des emplois durables de fonds en actifs physiques dont l'entreprise est propriétaire (capacité industrielle ou commerciale disponible). — (Nacer-Eddine Sadi, Analyse financière d'entreprise, L'Harmattan, 2009, p.48)
  5. Manière dont on emploie, dont on peut employer.
    • Plus le cheval est irritable, nerveux ou craintif plus il faut être modéré dans l’emploi de la chambrière. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, p.255, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Ainsi « boîte de nuit » nous a été signalé à plusieurs reprises comme un « togolisme ». Par contre, de véritables écarts ont été omis car ils apparaissaient à tous les locuteurs comme la forme française « correcte », en raison de leur grande fréquence d’emploi. — (Annales de l'Université d'Abidjan: Linguistique, 1974, vol. 7-10, p.138)
    • La boussole est en Islande d'un emploi assez difficile, à cause de la variation magnétique. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.15)
  6. (Économie) Occupation, fonction d’une personne employée dans l'administration, l'agriculture, le commerce ou l’industrie.
    • Elle a tenu les emplois les plus divers, pour finir dans les vestiaires d'une boîte de nuit. — (Mohed Altrad, Éden: l'extrême tu éviteras, p.98, L'Harmattan, 1998)
    • Ça tombe bien : El Padrino marche à voile et à vapeur, et ce sont, semble-t-il, des copains de son milieu qui lui dégotent en 1983 un emploi de top-model masculin à Mexico, capitale fédérale. — (Patrick Bard, La Frontière, Éditions du Seuil, 2002, 2015)
    • Depuis le milieu des années 90, la croissance des effectifs a été alimentée, dans une large mesure, par des emplois faiblement rémunérés. — (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)
    • D'après l'Insee, le chômage devrait continuer à progresser et atteindre 11% d'ici l'été, avec 75000 destructions supplémentaires d’emplois marchands. — (Christophe Alix, La croissance en berne, dans Libération (journal) du 22 mars 2013, p.16)
  7. (Théâtre) Catégorie de rôles pour lesquels un acteur peut être employé.
    • Quelques jours après elle était dégoûtée de sa confidente de la veille et racoquinée avec le traître, lesquels d’ailleurs, pour la prochaine représentation, échangeraient leurs emplois. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 116)
    • Cet acteur tient l’emploi des rois, des valets.
    • L’emploi de duègne, de soubrette.
    • Ce rôle n’est pas de son emploi.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]