administration

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Administration

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin administratio (« service, aide, ministère », « maniement, soin d'une chose, conduite », « gouvernement, administration »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
administration administrations
\ad.mi.nis.tʁa.sjɔ̃\

administration \ad.mi.nis.tʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’administrer ; direction ou conduite des affaires publiques ou particulières.
    • Il me semble que l’administration d’un grand peuple peut être comparée à une chaîne immense. Si chacun des anneaux n’est pas proportionné au poids qu’il supporte, la chaîne se brise… (Anonyme, Brésil. - situation financière, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Mais New York ne copiait aucun peuple pour le désordre et le gâchis de son administration intérieure, un désarroi, grâce auquel des quartiers entiers échappaient à toute loi, devenaient impénétrables aussitôt que des batailles et des tueries de rue à rue y éclataient. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 210 de l’éd. de 1921)
    • Enfin, en pays de droit écrit, au moins après la renaissance du droit de Justinien, la femme pouvait avoir des paraphernaux dont elle gardait la propriété, la jouissance et même l’administration, […]. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.189)
    • Pierre Savary avait au surplus l’administration des fiefs de Boutervilliers et de la Grimbardière, dévolus à ses enfants sur la succession de sa femme. (Jean-Claude Waquet, Les Grands maîtres des eaux et forêts de France de 1689 à la Révolution, Genève & Paris : Droz, 1978, p.128)
  2. (Par extension) Période de cette direction des affaires.
    • Pendant la longue durée de son administration il avait amassé une fortune considérable, si considérable, en effet, qu'un jour le gouvernement chérifien jugea le moment venu de s'en emparer. Mandé à la cour sous un prétexte quelconque, le caïd Ben-Hamed fut jeté en prison sans autre forme de procès, […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 44)
  3. Corps des fonctionnaires chargés collectivement de quelque partie de l’administration publique.
    • En Angleterre la séparation est complète entre l’administration locale et l’administration centrale. (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Yasmina entendait tous les Arabes des environs se plaindre d’avoir à payer des impôts écrasants, d’être terrorisés par l’administration militaire, d’être spoliés de leurs biens. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • L’administration romaine était extrêmement dure pour tout homme qui lui semblait susceptible de troubler la tranquillité publique et surtout pour tout accusé qui bravait sa majesté. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre vi, La Moralité de la violence, 1908, page 260)
    • […] les landes à Bruyères déjà troublées dans leur évolution naturelle par des plantations de Bouleaux, le seront plus encore lorsque dans un avenir prochain l’administration forestière aura enrésiné par des plantations d’Épicéa le plateau tourbeux d’Ecromagny […] (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 133)
    1. (Absolument) Un de ces corps administratifs.
      • Il est en procès avec l’administration.
  4. (Politique) (américanisme) Gouvernement américain. Souvent suivi du nom du président de ce gouvernement pour spécifier la fourchette historique.
    • L’agence de notation avait en effet prévenu dès la mi-juillet l’administration Obama qu’elle souhaitait une réduction des déficits de 4000 milliards de dollars sur dix ans pour maintenir le triple A, au lieu des 2100 milliards difficilement obtenus. (« Washington prône l’unité pour rétablir son économie », Le Figaro.fr, 6 août 2011)
  5. Action d’administrer, de fournir une chose à une autre.
    • (Médecine)Ainsi, seuls, en médecine d’urgence, les masques permettent une administration d’oxygène efficace […] (Pierre Carli, Urgences médico-chirurgicales de l’adulte, Wolters Kluwer France, 2004, p. 1460)
    • L’administration de graisse sur le plateau d’un vélo permet de lubrifier sa chaîne.

Abréviations[modifier]

Corps des fonctionnaires (2)

Quasi-synonymes[modifier]

action d’administrer, de diriger

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés[modifier]

Hyperonymes[modifier]

corps des fonctionnaires

Hyponymes[modifier]

action d’administrer, de diriger
corps des fonctionnaires de l’État

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin administratio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
administration
\əd.ˌmɪn.əˈs.tɹeɪ.ʃən\
administrations
\əd.ˌmɪn.əˈs.tɹeɪ.ʃənz\

administration

  1. Administration (action d’administrer).
  2. Administration (corps chargé d’administrer).
    1. Partie exécutive du gouvernement.
  3. Administration (action d’administrer une chose à quelqu’un).
    • the administration of a medicine, of an oath, of justice, or of the sacrament.
  4. Management (ensemble des techniques de gestion, d’organisation et d’administration d’une entité organisationnelle).

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]