gouvernance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin gubernare, « diriger un navire » (→ voir gouvernail), et « diriger, gouverner » (→ voir gouvernant, gouvernement et gouverneur).
Le mot a existé tel quel en français dans le sens de « gouvernement » jusqu'au xive s. Il est revenu dans un sens légèrement différent, sous l'influence de l'anglais governance, dans les années 1990.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gouvernance gouvernances
\gu.vɛʁ.nɑ̃s\

gouvernance \ɡu.vɛʁ.nɑ̃s\ féminin

  1. (xiiie-xive siècles) Gouvernement.
  2. (Après 1478) Dans le nord de la France (Flandre, Artois), territoire doté de statuts particuliers. → voir bailliage
    • La gouvernance d’Arras, de Lille, etc.
  3. Charge de gouvernante.  (fr à préciser ou à vérifier)
  4. (Anglicisme) Mode de gestion des affaires, art du « bien gouverner ». — Note : Cette notion est sujette à controverse, car définie et entendue de manières très diverses, voire opposées.
    • Le numérique, comme moteur d'un changement de l'école, ne peut agir que dans le cadre d'une gouvernance éducative renouvelée, qui fait confiance à l’encapacitation des acteurs locaux : l'Australie et le Royaume-Uni illustrent ici cette approche. — (Bernard Cornu & Jean-pierre Véran, « Le numérique et l'éducation dans un monde qui change », dans la Revue internationale d'éducation-Sèvres, n° 67 : Pédagogie et révolution numérique, décembre 2014, page 42)
    • La gouvernance est sage et paternaliste, la politique infantile et malpolie. C’est pour ça que les peuples adultes préfèrent la politique à la gouvernance. — (Omar Saghi, « Soyez polis, dites gouvernance », Tel quel, n° 596 (http:/www.telquel-online.com))
    • Le terme gouvernance, l'« art ou la manière de gouverner », était employé en ancien français jusqu'au xive siècle comme synonyme de gouvernement. Tombé en désuétude, il réapparut dans les années 1990 par le biais de l'anglais (governance). Bien que ce vocable irrite certains penseurs, comme l'universitaire canadien Alain Deneault, qui le considère comme une façon de travestir la mainmise des entreprises privées sur l'État, l'expression « gouvernance mondiale » désigne aujourd'hui l'ensemble des règles d'organisation des sociétés humaines à l'échelle de la planète. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 760)
    • Le président Abdelaziz Bouteflika n'avait, à aucun moment, admis l'idée que l’Algérie et les Algériens étaient prêts, politiquement et culturellement, à vivre sous le régime de la démocratie. Dans la pensée du démocrato-sceptique qu'il était, celle-ci ne saurait fonctionner autrement que selon la mécanique obsolète de la moubayaâ, une gouvernance dirigiste à consonance mystique. — (Badr'eddine Mili, Les présidents algériens à l'épreuve du pouvoir, Casbah Éditions, 2015, page 76)
  5. Manière de concevoir et d’exercer l’autorité à la tête d’une entreprise, d’une organisation, d’un État.

Dérivés[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]