État

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : état

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Mise en majuscule de état, lui-même issu du latin status (« être debout »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
État États
/e.ta/

État /e.ta/ masculin

  1. Forme du gouvernement d’un peuple, d’une nation.
    • L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat, L’État, 1848)
    • L’armée est la manifestation la plus claire, la plus tangible et la plus solidement rattachée aux origines que l’on puisse avoir de l’État. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.151)
    • De toute façon, l’État d’Europe occidentale, en tant qu’expression de la réalité politique et source impersonnelle du droit public, est une institution relativement récente qui, même de nos jours, tient sous sa domination un territoire limité. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.61)
    • État monarchique, démocratique, populaire, aristocratique, constitutionnel, républicain, etc.
  2. Gouvernement, administration d’un pays, d’une société politique.
    • Mais l’État ne s’en inquiète pas. L’État règne. Même pour les questions qui le regardent le moins, il entend faire accepter non ses avis, mais ses ordres. (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Ainsi on ne pourrait plus contester qu’il y ait une opposition absolue entre le syndicalisme révolutionnaire et l’État ; cette opposition prend en France la forme particulièrement âpre de l’antipatriotisme, […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p.152)
    • De réels efforts ont été poursuivis par l’État pour mener à bien l’œuvre du reboisement. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • La laïcité est engagée dans une lutte âpre et décisive contre le cléricalisme. L’État se bat contre l’Église. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Le morcellement de l’unité politique de l’Islam était devenu une réalité au milieu du VIIIe siècle, quand ’Abd al-Rahman créa un État indépendant en Espagne. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
  3. Pays qui sont sous une même domination.
    • Étendre les bornes d’un État.
    • Un grand État.
  4. Communauté des citoyens d’une même nation, de l’ensemble de la nation.
    • Il y a les droits de l’État et ceux de l’individu.
    • Dans le revenu des contributions, il y a tant pour l’État et tant pour les départements et les communes.
  5. Peuple, en tant qu’il est constitué en corps de nation, qu’il forme une société politique distincte.
    • Servir l’État.
    • Les lois fondamentales de l’État.
    • Leurs enfants seront élevés aux frais de l’État.
    • Le trésor, la marine de l’État.
    • Réformer l’État.
    • Troubler l’État.
    • Les intérêts de l’État.
    • Un État pauvre, obéré.
    • Les soutiens, les défenseurs de l’État.
    • Dans l’État islamique théocratique et multinationale qu’était l’Empire ottoman, soumis à une acculturation arabe et persane intense dans ses classes dirigeantes — et spécialement dans la classe intellectuelle, comme celle des ulémas —, la langue écrite officielle et littéraire était envahie de termes arabes et persans, de plus en plus éloigné du parler turc vivant, et inaccessible à la masse populaire turque. (Louis Bazin, La Réforme des langues, 1985)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]