particulier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin particularis (« partiel »), dérivé de particula (« particule », « parcelle »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin particulier
\paʁ.ti.ky.lje\
particuliers
\paʁ.ti.ky.lje\
Féminin particulière
\paʁ.ti.ky.ljɛʁ\
particulières
\paʁ.ti.ky.ljɛʁ\

particulier

  1. Qui présente une caractéristique spéciale, qui appartient, proprement et singulièrement, à certaines personnes ou à certaines choses; qui n’est point commun à d’autres personnes, à d’autres choses de même espèce.
    • On emploie quelquefois d'autres grains ; ainsi la bière de Louvain, en Belgique, doit son goût particulier à l'avoine ; mais l'orge est le plus généralement préférée à cause de son prix peu élevé. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.138)
    • D'ailleurs, ce qui est particulier à la politique de l’histoire sainte, c'est que, chaque fois qu'un personnage marquant fait quelque chose de mal, c'est toujours le pauvre peuple qui écope. — (Émile Thirion, La Politique au village, p. 131, Fischbacher, 1896)
  2. Par opposition à « général ».
    • L’intérêt particulier doit céder à l’intérêt général.
    • La volonté générale doit l’emporter sur les volontés particulières.
    • Il faut séparer la question particulière de la question générale.
    • Ce mot se prend tantôt dans un sens général, tantôt dans un sens particulier.
  3. Par opposition à « public ».
    • Enfin, il faut ajouter qu'à la grande inquiétude de Richelieu et de Luynes, Louis XIII avait accordé une audience particulière à sa prisonnière, la duchesse d'Angoulême, et que cette audience avait duré près d'une heure. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Là, au croisement de son chemin particulier et de la grand-route, il avait accroché une boîte aux lettres à un arbre. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IV, Gallimard, 1937)
    • Beaucoup de fortunes particulières se sont faites aux dépens du bien public.
  4. Qui est séparé, distinct d’une autre chose de même nature, à part.
    • Il a une habitation particulière.
    • On lui a donné une chambre particulière.
    • Il mange à une table particulière.
    • Cabinet particulier, petite salle d’un restaurant, destinée à un ou plusieurs clients qui désirent ne pas prendre leur repas dans la salle commune.
  5. Qui est singulier, extraordinaire, peu commun.
    • Le cas est fort particulier.
    • Je vais vous apprendre une aventure très particulière.
    • Il a un talent particulier, tout particulier.
    • Un esprit particulier.
    • Des opinions particulières.
    • Des enfants élevés avec un soin particulier.
    • Cette affaire exige une attention particulière.
    • J’ai pour lui une affection toute particulière.
    • J’en fais un cas tout particulier.
  6. (Vieilli) Qui est particularisé, détaillé, circonstancié.
    • Il m’a fait un détail particulier de toute cette affaire.
    • Il m’en a dit les circonstances les plus particulières.

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Dérivés[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin particulier
\paʁ.ti.ky.lje\
particuliers
\paʁ.ti.ky.lje\
Féminin particulière
\paʁ.ti.ky.ljɛʁ\
particulières
\paʁ.ti.ky.ljɛʁ\

particulier masculin

  1. Individu, par opposition à une personne morale ou publique, ou d’un rang très élevé.
    • A mesure qu’augmentait les émissions de papier-monnaie, s’accentuait la dépréciation du mark, et de plus en plus les particuliers s’efforçaient, quand ils recevaient de billets, de les échanger aussitôt contre des marchandises. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.93)
    • On ne doit pas préférer l’intérêt d’un particulier à l’intérêt de toute une nation.
    • Il y a des choses qu’un particulier peut se permettre, mais qui ne conviennent pas à une personne publique.
  2. (Vieilli) Un inconnu.
    • Un particulier s’approcha de nous.
    • Que nous veut ce particulier ?
    • Voilà un drôle de particulier.
    • Plus loin, il est question d'un particulier, arrêté pour avoir assassiné une religieuse d’Évreux. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
  3. Par opposition au général.
    • Il ne faut jamais conclure du particulier au général.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Voir aussi[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier]

particulier \paɾ.ti.ky.ljeɾ\

  1. Privé.


Prononciation[modifier]