privé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : prive

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Adjectif 1, nom 1) Du latin privatus (« particulier, propre, individuel »).
(Adjectif 2, nom 2) Participe passé de priver, issu du latin privare (« isoler », « séparer », « affranchir »), de privus.

Adjectif 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin privé
\pʁi.ve\
privés
\pʁi.ve\
Féminin privée
\pʁi.ve\
privées
\pʁi.ve\

privé masculin

  1. Particulier, sans caractère public.
    • Vivre en homme privé.
    • Une personne publique est obligée à plus de circonspection qu’une personne privée.
  2. Qui est relatif à un simple particulier ; opposé à public, en parlant d'une chose.
    • Il trouva des papiers d’un caractère absolument privé, et, entre autres, d’ardentes lettres d’amour tracées d’une grande écriture féminine. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 90 de l’éd. de 1921)
    • J'ai rencontré, parmi mes camarades de réserve, de hauts fonctionnaires, des chefs de grandes entreprises privées. (Marc Bloch, L'étrange défaite, chap. 3 : La déposition d'un vaincu, 1940)
    • Il préfère les douceurs de la vie privée aux tracas de la vie publique.
    • Il faut sacrifier l’intérêt privé à l’intérêt public.
  3. Qui concerne la vie privée.
    • Un problème d’incontinence peut ne pas être reconnu étant donné la répugnance de la personne à parler de quelque chose d'aussi privé et d'aussi intime que la fonction urinaire. (Patricia Gauntlett Beare & Mickey Stanley, Soins infirmiers en gériatrie: Vieillissement normal et pathologique, traduit par Françoise Hallet, De Boeck, 2005, p.224)
  4. (Plus rare) Qualifie une autorité particulière, personnelle. — Note : Se dit par opposition à autorité publique ou à autorité légitime.
    • Il a mis cet homme en prison de son autorité privée.
    • Ce jeune homme a fait telle action de son autorité privée, sans l’aveu de son père.
  5. Réservé à certains particuliers ; qui n’est pas public.
    • Voie privée.
    • Une réunion privée.
  6. (Vieilli) (Chasse) Qui est apprivoisé.
    • On se sert d’un canard privé pour attirer les canards sauvages.
  7. (Programmation informatique) Se dit d'une variable dont la portée est restreinte à la seule classe ou fonction qui la contient.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
privé privés
\pʁi.ve\

privé \pʁi.ve\ masculin

  1. (Désuet) Lieux d'aisances, toilettes.
    • Il se sent tout à coup, un besoin incommode, fruit de sa peur, sans aucun doute ; mais le privé se trouvait dans le corridor, et Giovan n'y fût pas allé, dût-il crever. Nécessité n'a point de loi. Lassé de frétiller d'un pied sur l'autre, le malheureux se soulagea pleinement où il put, aux dépens de son nez. (Bourges, Crépuscule des dieux, 1884)
  2. Appartement particulier.
    • Toute cette histoire d'une pairie retrouvée sur un tréteau et d'un bateleur reconnu lord, avait fait éclat à Windsor, dans les privés royaux. (Victor Hugo, L'Homme qui rit, t.3, 1869)
  3. Vie personnelle, intimité.
    • Ma vie à moi. C'est du privé, et qui ne regarde personne. (Camus, État de siège, 1948)
    • Que fut donc, dans le privé, Marcel Proust, cet homme extraordinaire ? On veut savoir qui l'a connu, on veut lire toute sa correspondance, on est avide du moindre détail sur sa personne. (Blanche, Modèles, 1928)
  4. (Sociologie) Vie sociale particulière, de simple citoyen, de simple particulier, sans idée d'intimité mais en opposition à la vie publique, politique, officielle.
    • Thomas Parc, dit Parkik, cumule, dans le privé, les professions de cultivateur, de fournier, d’aubergiste et de barbier. (Charles Le Goffic, L’Âme bretonne, 1902)
  5. Par ellipse de secteur privé, en opposition au secteur public.
    • Travailler dans le privé.
  6. Par ellipse de école privée, dite libre, en opposition à l'enseignement laïc.
    • Scolariser ses enfants dans le privé.
  7. Travailleur indépendant et remplissant une fonction normalement dévolue à l'État.
    1. Ellipse de détective privé.
      • Embauche un privé pour cette filature.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin privé
\pʁi.ve\
privés
\pʁi.ve\
Féminin privée
\pʁi.ve\
privées
\pʁi.ve\

privé masculin Note : toujours suivi de de.

  1. Dépourvu, dépouillé, manquant, qui n'a pas ou n'a plus.
    • Privés de nombreux ouvriers appelés au front, les propriétaires étaient dans l'impossibilité de cultiver la totalité de leurs terrains. (Becquet, Organ. loisirs des travailleurs, 1939, p.218)
    • Sa voix lente, privée d'accent, paraîtrait molle, sans une résonance finale qui déconcerte, une sécheresse tranchante comme un couperet qui tombe. (Martin du Gard, J. Barois, 1913)
    • Un chien privé d'hémisphères cérébraux ne manifeste plus de réflexes conditionnés, alors qu'il conserve ses réflexes absolus. (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939)

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
privé privés
\pʁi.ve\

privé \pʁi.ve\ masculin

  1. Personne qui est dépourvue de quelque chose.
    • Ce n'est pas un acte de vertu, l'acte de dévouement qui fait donner leur vie à ces innommés, à ces anonymes, à ces privés de gloire ? (Goncourt, Journal, 1870)

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe priver
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
privé

privé \pʁi.ve\

  1. Participe passé masculin singulier de priver.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin privatus.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

privé \Prononciation ?\

  1. Particulier.
    • Et especialement devers le roi et son plus privé conseil.
  2. Intime.
    • Devant lui sont venu si plus privé ami.
  3. Familier.
  4. Confident, intime.
    • Et eust communication bien privée avec ledit chambellan en sa chambre à Londres seul à seul.
  5. Concitoyen, par opposition à étranger.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français privé.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

privé \pɾi.ve\

  1. privé, particulier.
    • Privé eigendom.
      Propriété privée.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]