parcelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : parcellé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

En ancien français parcelle, du latin médiéval particella, diminutif de particula (« particule »), diminutif de pars (« partie »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
parcelle parcelles
\paʁ.sɛl\

parcelle \paʁ.sɛl\ féminin

  1. Petite partie de quelque chose.
    • Celui-ci, calme, se leva, chassa d’une chiquenaude une petite parcelle de cendre de cigare tombée sur son pantalon, et prenant son chapeau. (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Le Prologue du Selon-Jean, contrairement à ce que croient, ressassent et font croire les exégètes, est un chef-d’œuvre de la littérature hébraïque. Les quatre assertions sur lesquelles il s’ouvre […] n’ont rien à voir avec la pensée grecque; elles ne contiennent pas la plus petite parcelle d’hellénisme ou de grécité. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, L’hébreu du Nouveau Testament, Paris, Éditions Gallimard, 1987, p. 169)
    • […] ; soleil que l'on recherche l'hiver pour s’encagnarder en le savourant paresseusement, ou soleil que l'on fuit en été vers la parcelle d'ombre qui nous met à l'abri de ses rayons meurtriers. (Émile Guigou, Écrits politiques, Éditions L'Harmattan, 2010, p.97)
  2. (Cadastre) Chaque petite portion de terre, séparée des terres voisines et appartenant à un propriétaire différent.
    • Sans cesse retournée, ameublie, sollicitée, stimulée, enrichie par les amendements les plus compliqués, cette terre roscovite ne cesse jamais de produire et il est des parcelles auxquelles on fait rendre trois ou quatre récoltes diverses en une année. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • A l'inverse, l'étendue de telle plaine divisée en une mosaïque de parcelles culturalement distinctes se verra différenciée par des contenus, eux aussi dotés d'attributs géométriques et de surface. (Yves Poinsot, Comment l'agriculture fabrique ses paysages, p.15, Karthala Éditions, 2008)
    • Dès la fin novembre, les plantations de peupliers peuvent débuter, […]. À l'exception toutefois des stations où la nappe remonte près de la surface en hiver. Dans ces parcelles, mieux vaut attendre mars, voire avril. (Vincent Thècle, Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations., dans La France agricole, n° 3361 du 26 novembre 2010)
  3. (Afrique centrale) Espace de terre, terrain.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe parceller
Indicatif Présent je parcelle
il/elle/on parcelle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je parcelle
qu’il/elle/on parcelle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
parcelle

parcelle \paʁ.sɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de parceller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de parceller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de parceller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de parceller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de parceller.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin particula (« particule, petite partie ») via le bas latin particella.

Nom commun [modifier]

parcelle féminin

  1. Parcelle, petit morceau, partie, particule.

Synonymes[modifier]

Références[modifier]