terrain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Terrain

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Variante de terrein. Du latin populaire *terranum, issu par substitution de suffixe du latin terrenum, de même sens ; de l’adjectif terrenus.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
terrain terrains
/tɛ.ʁɛ̃/
ou /te.ʁɛ̃/

terrain /tɛ.ʁɛ̃/ ou /te.ʁɛ̃/ masculin

  1. Espace de terre, considéré soit par rapport à quelque ouvrage qu’on y fait ou qu’on y pourrait faire, soit par rapport à quelque action qui s’y passe.
    • Tout ce monde achète, vend, brocante. Des prélats spéculent sur les terrains et les constructions, des lazaristes sur les agences de recrutement militaire, etc., etc. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, note bas de page 256)
    • Il n’y a pas assez de terrain pour faire toutes les plantations qu’il veut faire.
    • L’ennemi gagnait du terrain.
    • Nos troupes n’ont pas perdu un pouce de terrain.
    • Les assiégés disputèrent longtemps le terrain.
    • On envoya une patrouille pour reconnaître le terrain.
    • Aller sur le terrain se dit des duellistes entre lesquels une rencontre a été décidée.
    • Ménager le terrain, Employer utilement le peu d’espace de terre qu’on a.
    • Il a bâti une maison et a bien ménagé le peu de terrain qu’il avait.
  2. (Équitation) Piste qu’on suit dans le manège.
    • Ce cheval embrasse bien le terrain.
  3. Terre, sol considéré par rapport à sa nature, à sa composition, à sa forme.
    • Le terrain est mou, est dur.
    • Ce terrain est inégal, il est en pente.
    • Cet arbre veut un terrain humide, un terrain sec, un terrain léger.
    • Un terrain sablonneux, argileux.
    • Un terrain fertile.
    • Bâtir sur un mauvais terrain.
    • Défoncer un terrain.
    • Prenez garde, le terrain est glissant.
  4. (Géologie) Ensemble de différentes couches de terre par rapport à leur ancienneté et à leur nature.
    • Terrain primitif.
    • terrain secondaire.
    • terrain jurassique, crétacé.
    • terrain d’alluvion.
  5. (Peinture) Ensemble des parties d’un paysage qui représentent la terre nue ou seulement revêtue d’herbes.
    • Des terrains bien disposés, bien rendus.
  6. (Figuré) Ensemble de facteurs propices ou néfastes à quelque chose.
    • La caserne est l’école de toutes les aberrations. Elle est également le terrain le plus propice à l’éclosion des révoltes. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.28)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français terrain, venant du latin terrenum.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
terrain
/tə.ˈɹeɪn/
terrains
/tə.ˈɹeɪnz/

terrain /tə.ˈɹeɪn/

  1. Terrain.

Interjection[modifier | modifier le wikicode]

terrain /tə.ˈɹeɪn/

  1. (Aéronautique) « Terrain! terrain!,... » (répété indéfiniment) — Sur les avions de ligne modernes, message d’alerte diffusé par les haut-parleurs du poste de pilotage et déclenché automatiquement par le GPWS, qui avertit les pilotes quand l’appareil est descendu beaucoup trop bas (risque de crash imminent).

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]