payer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin paco.

Verbe[modifier]

payer \pe.je\ ou \pɛ.je\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se payer)

  1. Donner de l’argent pour un bien ou un service.
    • Les ouvriers occupés à la fouille et à l'extraction des coquins bruts, travaillent à la tâche ; on les paye à raison de 33 centimes le mètre cube de minerai extrait. Les bons ouvriers gagnent 3 fr 50 par jour. (Jean-Augustin Barral, Phosphate de chaux des Ardennes, dans le Journal d'agriculture pratique, 27e année, 1863, tome 2, 29 octobre, p.422)
    • Grâce à cette mesure protectrice, les petits cultivateurs belges sont assurés de ne pas payer leurs engrais quatre fois ce qu'ils valent, […], (Charles-Victor Garola, Engrais, p.331, J.-B. Baillière et fils,1906)
    • Et pourtant les figuiers s'obstinent à pousser spontanément parmi les gravats et je me gorge, sans rien payer, de leurs fruits cramoisis. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Comme il avait payé son emplette avec une pièce de monnaie à l'effigie du duc Raymond de Toulouse, le doyen de Beaucaire le fit incarcérer, sous prétexte qu'il avait contrevenu à un édit royal interdisant l'emploi d'une monnaie autre que celle de Nimes. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Si, d’aventure, il restait sur place, attendant une vacance à l'usine, il travaillait à la mine et était payé par pipe de minerai extraite. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
  2. Régler un impôt ou un droit.
    • Ce marchand paie cent francs de patente.
    • Ce propriétaire paie mille francs d’impositions.
  3. Acquitter une dette.
    • Le Foirond a été refait et comment. J’ai payé les trois premières traites et j'ai laissé protester les autres, sous prétexte que le pinard tournait. Aujourd'hui je n’ai pas encore payé et je ne payerai point. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 15)
    • […], et si monsieur Guignol ne me paye pas aujourd’hui même les cinq termes qu’il me doit je fais vendre ses meubles sur la place publique, […]. (Laurent Mourguet, Le Déménagement de Guignol, Elardin, 1876)
  4. Apaiser, satisfaire avec de l'argent.
  5. (Familier) Offrir.
    • Payer à diner, à boire.
    • Se payer un agréable voyage.
  6. (Figuré) Récompenser, reconnaître.
    • […], ils obtenaient les profits moraux et maté­riels que procure la célébrité à tous les virtuoses, dans une société qui est habituée à payer cher ce qui l'amuse. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.328)
    • Rien ne peut payer une telle marque de dévouement.
    • Je suis assez payé par le plaisir de vous avoir obligé.
    • L’amitié ne se paie que par l’amitié.
  7. (Figuré) Dédommager.
    • Ce moment de bonheur l’a payé de toutes ses peines.
  8. (Figuré) Punir.
    • On l’a payé de son insolence.
    • Il a été payé de tous ses crimes.
  9. (Figuré) Expier.
    • Il a payé de sa tête un si grand crime.
    • Vous paierez cette injure.
  10. (Figuré) Obtenir, acquérir quelque chose par un sacrifice.
    • Il a payé son imprudence de sa liberté, de sa vie, de son sang.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Verbe[modifier]

payer \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Variante de paier.

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De pay avec le suffixe -er.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
payer
\pe.ɪə(r)\
payers
\pe.ɪə(r)z\

payer \pe.ɪə(r)\

  1. Payeur ; celui qui paie quelque chose.

Anagrammes[modifier]