acheter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français achater, du latin populaire *accaptare, renforcement avec ad- de captare « chercher à prendre, à saisir, capter », fréquentatif de capĕre, « prendre ». Une autre hypothèse suggère une réfection, sous l’influence de captare, du latin classique acceptare, doublet de accipĕre, avec le sens de « prendre à soi », donc « obtenir, acquérir », d’où « acheter » (cf. emĕre qui voulait primitivement dire « prendre » et qui s’était spécialisé au sens d’« acheter » dès l’époque littéraire).

Verbe [modifier]

acheter \a.ʃə.te\ ou \aʃ.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Acquérir quelque chose en l’échangeant contre sa valeur en devise.
    • Tenez, qu'est-ce qui se passe à la Bourse ? Des gens qui n'ont rien prennent le droit d’acheter une marchandise dont ils savent parfaitement que la livraison ne s'accomplira jamais, mais qu'ils revendront avec profit. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pp. 167-168)
    • Tu n'as pas oublié que le quatrième soir, la garce t'a proposé d’acheter en viager une cabane qu'elle avait à Maisons-Laffitte. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Pour une trentaine de sous, on achetait un lapin aux éclusiers et on le fricassait en chemin, sur un coupon garni de gazon et de pierres. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • […], ils achetèrent aussi ses actions du canal de Suez au khédive Isma'il, afin de contrôler la nouvelle voie d’eau reliant la mer Rouge et l’océan Indien à la Méditerranée et à l’Atlantique. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.166)
  2. Corrompre quelqu’un à l’aide de pots-de-vin.
    • Je suis sûr qu’il a acheté les témoins.
    • Acheter des voix, des suffrages, se les procurer à prix d’argent ou au moyen de quelques avantages, de quelques faveurs.
    • Les hommes de la trempe de celui-ci sont rares... Quitte à me venger plus tard, commençons par acheter celui-ci ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)

Synonymes[modifier]

1er sens
2e sens

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]