pot-de-vin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir pot et vin
Au XVIe siècle, verser un pot de vin signifiait simplement « donner un pourboire », une somme permettant de se payer à boire.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
pot-de-vin pots-de-vin
\pod.vɛ̃\

pot-de-vin \pod.vɛ̃\ masculin

  1. Avantage pécuniaire offert à celui qui, par le trafic de son influence ou par tout autre concours illicite, a favorisé la conclusion d’une affaire ; somme d’argent ou cadeau donné à quelqu’un en échange de faveurs.
    • Il faut appliquer ici les mêmes principes que pour les pots-de-vin touchés par les politiciens : ceux-ci sont approuvés par tout le monde quand ils savent limiter leurs exigences. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.290)
    • Car pourquoi prenons nous des pots-de-vin, sinon pour donner à nos femmes des châles, des paniers et autres fanfreluches dont j’ignore le nom. (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduit par Henri Mongault, 1949)
    • Les oumana des douanes jurent sur le mechaf el-kerim de ne rien détourner des droits perçus et de ne plus recevoir de pots-de-vin des commerçants. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 65)

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]