graisser la patte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Locution verbale[modifier | modifier le wikicode]

graisser la patte /ɡʁɛ.se la pat/ (se conjugue, voir la conjugaison de graisser)

  1. (Familier) Payer pour obtenir une faveur ; corrompre pour obtenir un avantage indu.
    • Cela s’en va sans dire. Entrez dans cette porte,
      Et, sans bruit, ayez l’œil que personne n'en sorte :
      Vous serez pleinement contentés de vos soins ;
      Mais ne vous laissez point graisser la patte, au moins.
      (Molière, L’École des maris, acte III, scène 5)
    • Pourquoi pas, dit le marquis ; mais serait-ce un homme à se laisser graisser la patte par le préfet de police ou par tout autre pour faire l’espion chez moi ? (Stendhal, Le Rouge et le Noir, chapitre XXX, Un ambitieux, 1830)
    • Elle ne diminue en rien l’attention prioritaire donnée à la grande corruption mais elle évite de créer une équivoque dans l’esprit du public, en laissant croire qu’il n'y a rien de mal à « graisser la patte » d’un agent subalterne. (Daniel Dommel, Face à la corruption: peut-on l’accepter? peut-on la prévenir? peut-on la combattre, page 114, Karthala Éditions, 2003)