cadeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1416)[1] Apparait avec le sens de « lettre capitale ornée[1] », en ancien français cadel (« lettre capitale »), de l'ancien occitan capdel (« capital, capitaine »)[1] ; du sens de « capitale ornée », il est passé à celui de « chose inutiles » puis à celui de « fête » et enfin le sens qu'on lui connaît.
Ou du latin catellus (« petite chaine »)[2] diminutif de catena (« chaine »), à cause de la forme enchaînée des traits de plume. Gilles Ménage nous apprend[2] que « faire des cadeaux » s'est dit pour « faire des choses spécieuses mais inutiles », comparées métaphoriquement à ces traits de main des maîtres d'écriture. De là on passe sans peine à « cadeau » dans le sens de « divertissement, fête » et, finalement, « présent ».
Antoine-Paulin Pihan le fait dériver de l’arabe هدية, hadiyya (« cadeau »)[3], ce qui ne correspond ni phonétiquement, ni sémantiquement au sens ancien de « lettre capitale ».

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
cadeau cadeaux
\ka.do\
Cadeaux placés sous un sapin de Noël.

cadeau \ka.do\ masculin

  1. (Vieilli) Fête que l'on donnait principalement à des femmes, partie de plaisir.
    • Elles y ont reçu des cadeaux merveilleux de musique et de danse. — (Molière, Am. magn. I, 1)
    • Des promenades du temps,
      Ou dîners qu'on donne aux champs,
      Il ne faut point qu'elle essaye
      Selon les prudents cerveaux,
      Le mari dans ces cadeaux
      Est toujours celui qui paye.
      — (Molière, L’École des femmes, III, 2)
  2. Présent, don.
    • Je me représentais sa mine lorsqu’elle recevrait mon cadeau, et je me demandais : « Qu’est-ce qu’elle dira ? » — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Je reçus de France un important matériel, un nouveau cinématographe, cadeau de mon ami Pierre Albaran, et un phonographe envoyé par Jean Borotra, le champion de tennis. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le « gros » l'entretenait parcimonieusement de repas et de cadeaux mesquins et lui payait sa chambre, au coin de la rue Grange-Batelière. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 88)
    • Cheikh Gaafar se montra généreux pour la dot et les cadeaux. Il fit célébrer de belles fêtes pour le mariage. […]. Le village entier fut en liesse. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus cadeau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : cadeau.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « cadeau [ka.do] »

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • cadeau sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • Traduction en langue des signes française : cadeau

Références[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français cadeau.

Nom commun [modifier]

Nombre Singulier Pluriel
Nom cadeau cadeaus
Diminutif cadeautje cadeautjes

cadeau neutre

  1. Cadeau, présent, don.
    • iemand iets cadeau doen.
      offrir quelque chose à quelqu’un.
    • ik geef het u cadeau.
      je vous en fais cadeau.
    • cadeau krijgen.
      recevoir en cadeau.
    • dit heb ik cadeau gekregen.
      on me l’a offert, on m’en a fait cadeau, cela m’a été offert en cadeau.
    • (Par euphémisme) iets niet cadeau geven.
      vendre cher quelque chose.
    • (Ironique) dat krijg je van me cadeau!
      tu peux le garder !, c’est cadeau.
    • dat krijg je niet cadeau : ça se mérite.
    • je krijgt het niet cadeau in het leven.
      dans la vie on n’a rien pour rien.

Synonymes[modifier]


Prononciation[modifier]