favoriser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De faveur, d'après le latin favor.

Verbe [modifier le wikicode]

favoriser \fa.vɔ.ʁi.ze\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Traiter avec les signes d’une préférence ou d'une bienveillance marquée.
    • Mais Renan avait été trop favorisé durant toute sa vie par la fortune, pour ne pas être optimiste ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.326)
    • Il ne méritait point cette place, on l’a évidemment favorisé.
    • Il m’a favorisé en tout ce qu’il a pu.
    • Il favorise leur parti.
    • Favoriser une entreprise.
  2. Gratifier quelqu’un d’un avantage ou de quelque chose agréable, conforme à ses souhaits, à ses désirs.
    • La confiance dont vous m’avez toujours favorisé.
    • Elle n’a pas même daigné le favoriser d’un regard.
    • Le temps nous a favorisés.
    • Le vent nous a bien favorisés.
    • Si le ciel, si la fortune nous favorise.
    • Tout favorisait nos vœux.
    • L’obscurité favorisait notre fuite.
  3. (Par extension) (Courant) Aider ; contribuer à.
    • Les eaux ont une saveur piquante, un peu ferrugineuse, elles sont assez agréables à boire : elles passent pour favoriser la fécondité. M. Desbrest dit qu'elles sont préservatives du choléra, sans doute parce qu'il n'a point été à Châteldon, ce qui a eu lieu dans plusieurs autres sources. — (F.-V. Mérat, « Rapport sur les eaux minérales de France, pendant les années 1834, 35 & 36 », dans les Mémoires de l'Académie royale de médecine, Paris : chez J.-B. Baillière, 1838, vol. 7, p. 76)
    • Au début de son pontificat, il s'était, il est vrai, montré bienveillant, moins par générosité naturelle, que dans le dessein de favoriser la conversion des juifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Autre secteur où la baisse séculaire des prix favorise la production et la productivité : celui des transports. — (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle : 1780-1880, Éditions du Seuil, 1971, p.85)
  4. (Par extension) Gratifier.
    • La célébration du mouloud, de la nativité du Prophète, à laquelle je viens d'assister, fut un beau spectacle surtout en raison du temps superbe dont il a été favorisé. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 234)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]