vendre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : véndre

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin vendere (« vendre », « trafiquer », « faire valoir », « vanter », « louer », « recommander »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

vendre \vɑ̃dʁ\ transitif ou pronominal 3e groupe (conjugaison) (pronominal : se vendre)

  1. Aliéner une chose, transporter, céder à quelqu’un la propriété d’une chose pour un certain prix, contre une somme d'argent.
    • […], et si monsieur Guignol ne me paye pas. aujourd’hui même les cinq termes qu’il me doit je fais vendre ses meubles sur la place publique, […]. (Laurent Mourguet, Le Déménagement de Guignol, Elardin, 1876)
    • Dans toutes les Bourses de la terre, ce fut une avalanche de titres que les porteurs voulaient vendre ; les banques suspendirent leurs paiements, les affaires furent paralysées et cessèrent ; […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 288 de l’éd. de 1921)
    • Chiqueurs et priseurs, surtout, prétendaient que le tabac qu'on leur vendait avait « une odeur urineuse ». (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.111)
    • D'ailleurs, la plupart des écrits de Voltaire furent imprimés en Hollande ou en Angleterre et ne se vendirent en France, qu'en contrebande. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le sucre était connu des anciens qui ne l'employaient qu'en très-petite quantité et comme médicament ; il y a 200 ans à peine, il se vendait seulement chez les pharmaciens, à un prix très-élevé. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.119)
    • Si les grains ont souffert de l’intempérie des saisons, il faudra recourir au criblage qui produit ordinairement un pour cent de déchet, lequel sera vendu au profit de la République. (Ch. Lorrain, Les subsistances en céréales dans le district de Chaumont: de 1788 à l'an V, Chaumont : R. Cavaniol, 1911, vol.1, p.503)
    • Cette femme se vend, Elle se livre par intérêt.
    • Cet homme se vend, Il reçoit de l’argent pour faire une action malhonnête.
    • Se vendre à un parti, à une cabale, se livrer à un parti.
  2. (Figuré) Se défendre dans les expressions :
    • Vendre bien cher sa vie, vendre chèrement sa vie, Défendre bien sa vie et faire périr beaucoup d’ennemis avant de succomber.
    • Vendre bien cher sa peau.
  3. (Par extension) Faire du commerce, échanger, troquer.
    • Il vend toutes sortes d’étoffes, de livres.
    • Il vend des comestibles, des légumes et des fruits.
    • Je n’ai rien vendu de la journée.
    • Vendre cher, à bon marché, à vil prix, à prix coûtant ou au prix coûtant, à perte.
    • Vendre en gros, en détail.
    • Vendre au poids de l’or, vendre très cher.
    • Ce n’est pas vendre, c’est donner se dit en parlant des choses qu’on vend à vil prix.
    • Ce n’est pas tout que de vendre, il faut livrer, il ne suffit pas de promettre, il faut tenir ce que l’on promet ; il ne suffit pas de former un projet, il faut encore avoir les moyens de l’exécuter.
  4. Trahir, révéler un secret par intérêt ; dénoncer.
    • Ce nonobstant, les gendarmes sont visibles de loin et les rats, qui sont des bourgeois, ne voyagent qu’en voiture ; ils sont donc tous, quand on n’est pas vendu, facilement évitables. (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Vendre sa patrie. — Il vendrait son meilleur ami à beaux deniers comptants. — C’est lui qui nous a vendus.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Paronymes[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Catalan[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin vendere

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

vendre \Prononciation ?\

  1. Vendre.

Francoprovençal[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin vendere.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

vendre \Prononciation ?\

  1. Vendre.
Note[modifier | modifier le wikicode]
Forme du valdôtain de Charvensod, Courmayeur, Introd.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Occitan[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin vendere

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

vendre \ˈben.dɾe\ (graphie normalisée)

  1. Vendre.

Variantes dialectales[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]