secret

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif) (ca. 1175) Du latin secretus.
(Nom) (1110 en Poitou, répandu 1380) Du latin secretum, neutre de secretus. (ca. 1140) segrei.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin secret
\sə.kʁɛ\
secrets
\sə.kʁɛ\
Féminin secrète
\sə.kʁɛt\
secrètes
\sə.kʁɛt\

secret \sə.kʁɛ\

  1. Qui n’est connu que d’une personne ou de fort peu de gens ; que l’on tient caché, dont on dérobe la connaissance aux autres.
    • Or, tout sage et expérimenté qu’il était, Coligny n’avait pu tenir secrète une si entière confiance […] — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. I)
    • Les Lettres à l’Étrangère […], ces lettres contiennent des aveux, voilés, il est vrai, des histoires obscures, sans doute, mais reconnaissables pour qui connaît un peu l’existence secrète de Balzac. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Les slavistes les plus autorisés ont immédiatement flairé les intentions secrètes du traducteur magyar. — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
  2. (Histoire) Qualifiait les doctrines et pratiques occultes telles que l’astrologie, la magie, la nécromancie, etc.
    • Ce mage fit fortune dans les sciences secrètes.
  3. (En particulier) Qualifie un accès dérobé.
    • Escalier secret ; porte secrète.
  4. (Spécialement) Qualifie les fonds dont un gouvernement use sans être tenu d’en rendre compte.
  5. Qualifie les personnes qui savent se taire et tenir une chose secrète.
    • C’est un homme à qui vous pouvez tout confier, il est fort secret.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
secret secrets
\sə.kʁɛ\

secret \sə.kʁɛ\ masculin

  1. Information connue d’une seule personne ou d’un groupe réduit de personnes, qui est tenue d’être cachée, qu’il ne faut pas révéler.
    • La comtesse […] leur ordonna de s’agenouiller devant son lit, et, la voix basse, et sans autre témoin que Dieu, elle leur révéla un secret que personne n’entendit. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • […] c’était la confidente toute particulière de Marguerite, qui n’avait aucun secret pour elle, et l’on prétendait qu’au nombre des mystères qu’enfermait son incorruptible fidélité il y en avait de si terribles que c’étaient ceux-là qui la forçaient de garder les autres. — (Alexandre Dumas , La Reine Margot - I, 2, C. Lévy, 1886)
    • Quand ils se dirent « adieu », le renard révéla un secret au petit prince : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. — (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Gallimard, Paris, 1945)
    • Une religion qui serait seulement faite de conventions extérieures, d’attitudes et de formes serait sans action sur la conscience et ne changerait rien aux secrets de la vie intime. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • — C'est tellement beau, chuchota-t-elle.
      — Pourquoi parles-tu à voix si basse?
      — Parce que c'est si beau que c'est forcément un secret.
      — (Amélie Nothomb, Le Voyage d'hiver, Albin Michel, 2009, p. 94)
  2. Discrétion, silence sur une chose confiée.
    • Je vous demande le secret.
    • Promettez-moi le secret.
    • Les affaires ont été traitées avec le plus grand secret.
  3. Moyen connu d’une seule personne ou de peu de personnes pour faire certaines choses, pour produire certains effets.
    • Nous voici à l'automne 1966. Cela fait trois ans et demi […] que le roi Constantin s’initie aux secrets de la lutte japonaise. Il a commencé par le jiu-jitsu, a continué avec le judo et maintenant, depuis un an, il s’adonne aux secrets de l'extraordinaire karaté. — (Vassilis Vassilikos, Z, 1966, traduit du grec par Pierre Comberousse, NRF Gallimard, 1967, p.66)
    • Un secret de fabrication, industriel, militaire.
    • Donner, communiquer, vendre, acheter un secret.
  4. (Figuré) Les moyens qu’on met en usage pour venir à bout de quelque chose, pour y réussir.
    • Le secret de plaire, de parvenir.
  5. (Serrurerie) Ressort particulier qu’il faut faire jouer, organe caché qu’il faut manœuvrer.
    • On ne peut ouvrir ce coffre-fort, si l’on n’en sait le secret.
    • Serrure à secret.
  6. Cachette pratiquée dans un coffre-fort, dans un secrétaire, dans un cabinet.
  7. Lieu caché, écarté.
    • Il vit retiré dans le secret de sa maison.
  8. (Prison) Lieu séparé on enferme le prisonnier, en ne lui laissant de communication qu’avec le geôlier.
    • Mettre un prisonnier au secret, le tenir au secret.
    • J’ai su que Robert d’Artois était allé là-bas, et qu’il avait eu accès auprès de Madame de Bourgogne. C’est en contrevenance aux ordres. La reine, pour autant qu’on puisse la dire telle, est condamnée au mur, c’est-à-dire au secret. Aucun sauf-conduit ne vaut pour l’approcher s’il ne porte mon sceau, ou le tien. — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée », 1955)
  9. Solution de nitrate de mercure utilisée pour faciliter le feutrage des peaux de lapin en vue de la fabrication de chapeaux.

Quasi-synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin secretum.

Nom commun [modifier]

secret masculin

  1. Secret.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif) Du latin secretus.
(Nom) Du latin secretum.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
secret
\ˈsiː.kɹɪt\
secrets
\ˈsiː.kɹɪts\

secret \ˈsiː.kɹɪt\

  1. Secret.

Adjectif [modifier]

secret \ˈsiː.kɹɪt\

  1. Secret.
Note[modifier]
dans le secret = in secret

Dérivés[modifier]

Prononciation[modifier]

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

1 : Du latin secretum.
2 : Du latin secretus.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
secret
[səˈkɾet]
secrets
[səˈkɾets]

secret \səˈkɾet\, \seˈkɾet\ masculin

  1. Secret.
    • Los peregrins tots ensems votaran
      e prometran molts dons de cera fets;
      la gran paor traurà a llum los secrets
      que al confés descoberts no seran.
      — (Ausiàs March, Veles e vents)

Adjectif [modifier]

Nombre Singulier Pluriel
Masculin secret
[səˈkɾet]
secrets
[səˈkɾets]
Féminin secreta
[səˈkɾetə]
secretes
[səˈkɾetəs]

secret [səˈkɾet], [seˈkɾet]

  1. Secret.

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

1 : Du latin secretum.
2 : Du latin secretus.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
secret
[seˈkɾet]
secrets
[seˈkɾets]

secret \seˈkɾet\ (graphie normalisée) masculin

  1. Secret.

Adjectif [modifier]

Nombre Singulier Pluriel
Masculin secret
[seˈkɾet]
secrets
[seˈkɾets]
Féminin secreta
[seˈkɾeto̞]
secretas
[seˈkɾeto̞s]

secret [seˈkɾet] (graphie normalisée)

  1. Secret.

Dérivés[modifier]

Références[modifier]