dérober

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Verbe 1) (fin XIIe siècle) De l’ancien français desrober (« voler, dérober ») de l’ancien français rober (« voler, dérober »), du vieux-francique raubôn (« dépouiller »).
(Verbe 2) De robe, avec le préfixe dé-.

Verbe 1 [modifier le wikicode]

dérober \de.ʁɔ.be\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dérober)

  1. Enlever ou voler en cachette.
    • Elle dérobait du kohl à sa mère pour s’en noircir les cils et donner à ses yeux agrandis la langueur du regard des gazelles. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Au dépôt de munitions de l'Organisation Todt de Sables-d'Or, cent capsules détonantes et huit cartouches de poudre noire sont dérobées entre septembre 1942 et janvier 1943. — (Alain Lozac’h, Visages de la Résistance bretonne: réseaux et mouvements de libération en Côtes-d'Armor, Coop Breizh,, 2003, page 114)
    • Lors d'une halte, en remontant dans le truck, Paul montre à Stacy les cookies qu'il a dérobés. En retour, elle lui montre les deux yaourts à boire qu'elle a subtilisés. — (Philippe Onagre, Runaways: Fugues, BoD-Books on Demand France, 2010, page 35)
    • Note : Il peut avoir pour complément le nom de la personne à qui l’on dérobe quelque chose: Ce domestique dérobe ses maîtres.
    • (Figuré)Dérober à quelqu’un le secret qu’il ne voulait pas révéler.
    • (Figuré)Les faveurs que l’intrigue dérobe au mérite.
    • (Figuré)Dérober à quelqu’un la gloire qui lui est due, le mérite d’une belle action.
    • Malgré les prétentions et les bonnes intentions des entreprises victimes de piratage informatique, il est très difficile de s’assurer que les données personnelles n’ont pas été dérobées, estime un expert en informatique. — (Martin Lavoie, Attaques informatiques: difficile de prouver que vos données n’ont pas été volées, Le Journal de Québec, 15 décembre 2020)
  2. (En particulier) Prendre dans l’œuvre d’un autre, une pensée, un passage, quelques vers et qui se les approprie, en parlant d’un auteur.
    • Il n’y a rien de bon dans son livre que ce qu’il a dérobé.
    • C’est un hardi plagiaire, il dérobe des chapitres entiers.
  3. Prendre des moments sur les heures que l’on consacre à ses affaires, à ses occupations ordinaires, en parlant de ce temps pris.
    • Il dérobe chaque jour quelques moments à son travail pour venir prendre de mes nouvelles.
  4. Cacher ; empêcher de voir ou de découvrir.
    • Les deux vaisseaux combattirent trois heures durant, […], jusqu’à ce que le crépuscule et aussi les nuages poussés par un vent de rafale les eussent dérobés à la vue. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 419 de l’édition de 1921)
    • Malgré sa corpulence excessive, l’autorité de M. Hector sur ses subordonnés n’est guère contestable. Il la doit surtout […], à cette indémontrable apparence de bonhomie qui dérobe son intransigeance absolue, son despotisme maniaque, la secrète satisfaction d’être redouté. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  5. Soustraire ; celer.
    • Non, non, la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit pas dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. — (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I, scène II)
    • Dérober un criminel à la justice.
    • Dérober à la vue de quelqu’un les objets qui lui rappellent des souvenirs pénibles.
    • Il pénétra le secret que l’on cherchait à lui dérober.
  6. (Absolument) (Équitation) Éviter un obstacle au dernier moment en s’échappant sur un côté (en parlant d’un cheval).
    • S’il refuse ou dérobe sur un obstacle, il vous faut reprendre toute la ligne en commençant par le croisillon d’entrée puisque la distance entre chaque éléments est beaucoup trop courte pour pouvoir les franchir séparément. — (Les fondamentaux de l’équitation. Galop 5 à 7, page 41, Amphora, 2008)
  7. (Pronominal) Se soustraire à quelque chose de déplaisant.
    • Plus le pouvoir se dérobe sur de tels sujets essentiels et plus il devient envahissant sur les questions accessoires. — (Ivan Rioufol, http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/03/bloc-notes-plaidoyer-pour-un-e.html)
    • Les causes de ce phénomène se dérobent à l’intelligence humaine.
    • Si aucun allié ne se déroba aux promesses faites à Louis XII, les ennemis d’hier, silencieux ou déclarés, le demeurèrent, hormis Venise à qui il fut promis le même butin que celui concédé par Louis XII en 1498. — (Didier Le Fur, Une autre histoire de la Renaissance, ch. IV, Perrin, 2018, ISBN 978-2-262-07059-5, p. 122.)
  8. (Pronominal) Se retirer d’une compagnie sans dire mot, sans être aperçu.
    • Se dérober à la discussion.
    • Se dérober pour ne pas fumer.
  9. (Absolument) Échapper volontairement à la discussion, la fuir ou esquiver une difficulté.
    • — Midi ! interrompit le chevalier qui tressaillit. Mais je suis attendu aujourd'hui à midi, à l'hôtellerie des Trois-Monarques par ce jeune faquin qui s'appelle le marquis de Cinq-Mars. Il va croire que je me dérobe ! Mordieu ! Cogolin, ma rapière, mon cheval ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  10. (Pronominal) (Manège) S’échapper de dessous celui qui le monte, tout à coup, par un mouvement irrégulier, en parlant d’un cheval.
    • Ce cheval se dérobe de dessous son cavalier.
  11. (Pronominal) (Figuré) Vaciller, en peinant à soutenir, en parlant des jambes.
    • D’émotion, les genoux se dérobent sous lui.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier le wikicode]

dérober \de.ʁɔ.be\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sport) (Escrime) Dans un duel, adopter une attitude défensive plutôt qu’offensive.
    • « Jusqu’ici tu as donné beaucoup de fer. Amuse-toi donc un peu à dérober, tu te fatigueras moins ». — (Léon Daudet, ‘’Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux’’, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, pages 324-325)

Verbe 3[modifier le wikicode]

dérober \de.ʁɔ.be\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine) Enlever la peau opaque des fèves, des haricots, etc.
    • Écossez les fèves et plongez-les 10 minutes dans de l'eau bouillante. Dérobez-les (enlevez la peau opaque) et coupez-les en deux dans le sens de la longueur. — (site http://recette.e-sante.fr)
  2. (Acadie) (Pronominal) Retirer sa robe.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]