vers

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Vers

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom) (vers 1138) Du latin versus (« sillon, ligne, vers »).
(Préposition) (980) Du latin versus (« tourné, dans la direction de ») ; voir devers et envers.

Nom commun[modifier]

Invariable
vers
\vɛʁ\

vers \vɛʁ\ masculin

  1. (Surtout au pluriel) Suite de mots rythmés selon la quantité, l’accentuation, le nombre des syllabes ou le retour de la rime.
    • En bon Champenois, il célébra le vin de Champagne dans une ode en vers iambiques, dont le style vif et pétillant, présente la belle image de cette charmante liqueur. (Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Biographie ardennaise ou Histoire des ardennais, Paris : Ledoyen, 1830, p.259)
    • Ah ! Deubel, qui t'es si mal suicidé, quelle attirance avaient sous terre ton corps pourri et dans mon être l'écho douloureux de tes vers ?. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • L’aisance avec laquelle les poètes juifs maniaient le vers français permet de supposer que leur talent a dû s’exercer dans les genres les plus variés. (Léon Berman, Histoire des juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Ainsi le dithyrambe, chant liturgique en l'honneur de Dionysos diffère de l’iambe dont le pied comporte un son bref suivi d'un long avec des vers dodécamétriques alternant avec des octamétriques. (Louis Lefroid, Esthétique: l'harmonie des formes, Ed. Opéra, 1998, p.36)
  2. (Au singulier) (Dans un sens collectif) L'ensemble de la poésie d'un auteur ou d'une école.
    • Le vers de Corneille, de Racine.
    • Le vers classique, le vers romantique.

Abréviations[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
ver vers
\vɛʁ\

vers \vɛʁ\ masculin

  1. Pluriel de ver.

Préposition[modifier]

Invariable
vers
\vɛʁ\

vers \vɛʁ\ invariable

  1. En direction de.
    • Cette marche avait pour but de s'assurer si l'ennemi, signalé à Vouziers et à Grandpré, ne rétrogradait pas vers Stenay ou s'il continuait sa marche sur Paris. (Vicomte Ulric-Guelfe de Civry, Un engagement de cavalerie, le combat de Buzancy, 27 Août 1870, Londres : Arliss Andrews, 1878)
  2. (Figuré).
    • Le scepticisme est donc le premier pas vers la vérité - Diderot
  3. Du côté de (sans mouvement).
    • Vers le sud, vers la gauche.
  4. Aux environs de, aux alentours de.
    • Vers Livourne, nous rencontrâmes les vingt voiles. - Hugo
  5. À telle époque, à tel moment, environ.
    • Son mariage aura lieu vers la mi-octobre.
    • C’est arrivé vers minuit.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • vers sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin versus.

Nom commun[modifier]

vers masculin

  1. (Poésie) Vers, poème.
    • Breu vers per tal que mens i ponh
      fatz e que sia ben apres
      qu’eu sui trobaire mas non ges
      de celz rics que·is fan auzir lonh
      (Gausert Amiel, Breu vers per tal que mens i ponh dans Gérard Zuchetto, Jörn Gruber, Le Livre d’or des troubadours - Anthologie XIIè-XIVè siècle, Les éditions de Paris, 1998)
    • Farai un vers de dreit nien,
      Non er de mi ni d’autre gen,
      Non er d’amor ni de joven
      Ni de ren au,
      Qu’enans fo trobatz en durmen
      Sus un chivau
      (Guillaume IX de Poitiers, Farai un vers de dreit nien (transcription par Michel Zink, Les Troubadours - une histoire poétique, 2013, p. 77)
    • Cercamons si fos uns joglars de Gascoingna, e trobet vers e pastoretas a la usanza antiga.
      E cerquet tot lo mon lai on el poc anar, e per so fez se dire Cercamons
      (Vida de Cercamon, dans Jean Boutière, A.-H. Schutz, Biographies des troubadours - Textes provençaux des XIIIè et XIVè siècles, Paris, 1964, p. 9)
    • Canson no fetz, qe non era adoncs negus cantars appellatz cansos mas vers. (Vida de Peire d'Auvergne, (transcription de Michel Zink, Les Troubadours - une histoire poétique, 2013, p. 166))
    • Et en aquel temps non appellava hom cansson, mas tot quant hom cantava eron vers. (Vida de Marcabrun, (transcription de Michel Zink, Les Troubadours - une histoire poétique, 2013, p. 122))

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Afrikaans[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

vers \Prononciation ?\

  1. Strophe.

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

vers \Prononciation ?\

  1. Vers.

Préposition[modifier]

vers \Prononciation ?\

  1. En, vers, à, envers, pour.

Synonymes[modifier]

Étrusque[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

vers \Prononciation ?\

  1. Feu.

Néerlandais[modifier]

Adjectif[modifier]

vers \vɛrs\

Étymologie[modifier]

De l’allemand frisch de même sens.
  1. frais
    • Vers water.
      De l’eau fraîche.
    • Verse hars.
      De la résine vierge.
  2. récent, frais, nouveau

Nom commun[modifier]

vers \vɛrs\ neutre

Étymologie[modifier]

Du français vers.
  1. vers, (Religion) verset
  2. couplet, strophe

Prononciation[modifier]

  • Pays-Bas : écouter « vers [fɛrs] »