vert

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Vert

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin vĭrĭdis (« vert, verdoyant ; (au figuré) vert, frais, vigoureux »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin vert
\vɛʁ\
verts
\vɛʁ\
Féminin verte
\vɛʁt\
vertes
\vɛʁt\

vert \vɛʁ\

  1. Qui est d’une couleur semblable à celle des feuilles, des herbes.
    • Le cliché anérythre est réalisé à l'aide d'un filtre vert centré à 570 nm. Cette longueur d'onde permet une meilleure visualisation de tous les éléments rouges ou orangés du fond d'œil. (S. Nghiêm-Buffet & al., Rétinophotographies, clichés en autofluorescence et angiographie à la fluorescéine, dans Techniques d'exploration de la rétine, Paris : Médecine Sciences Publication/Lavoisier, 2012, p. 4)
    • Nous suivons toujours la route qui nous avait menés à Sokhrat Ed-Djeja, il y a près d'un mois. Mais la campagne, verte et fleurie, est infiniment plus jolie qu’alors. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 120)
    • Drap vert. — Satin vert. — Sous la verte feuillée. — Vert comme pré.
  2. Qualifie les arbres, les plantes qui ont encore quelque sève, du bois qui n’a pas encore perdu son humidité naturelle depuis qu’il est coupé.
    • Le chameau remplace, au Maroc, le chemin de fer et les voitures. […]; il se nourrit des herbes qu'il parvient à happer le long de la route; à l'étape, on lui donne de la paille ou du fourrage vert et une ration d'orge tous les trois jours. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 330)
    • Cet arbre n’est pas mort comme vous le dites, il est encore vert.
    • Malgré la sécheresse, ce gazon est encore vert. — Ce bois ne brûlera pas, il est trop vert.
  3. (Figuré) Qualifie un homme âgé qui a encore de la vigueur.
  4. (Par extension) Qualifie une vieillesse saine et robuste.
    • C’est une bénédiction de vivre une verte vieillesse.
  5. (Spécialement) Qualifie un cuir qui n’a pas été corroyé.
  6. (Spécialement) (Pêche) Qualifie une morue qui n’a pas été séchée.
  7. Qui n’a pas encore la maturité requise.
    • La noix verte du cocotier donne une eau rafraîchissante, […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929)
    • Ces fruits sont trop verts pour les cueillir. — Des raisins encore tout verts.
  8. (Œnologie) Trop acide, en parlant d’un vin.
    • Pour adoucir un vin vert. Mettez dans une pinte de tel vin une goutte de vinaigre empreignée de litarge, & il perdra sa verdeur. (Antoine d’Emery et Nicolas Lemery, Nouveau Recueil de secrets et curiositez, Estienne Roger, 1709, p. 129)
  9. (Figuré) Qui est vif, âpre, rude.
    • Une verte réprimande.
  10. (Péjoratif) Peu châtié, en parlant de ce que l’on dit.
    • Voilà un langage bien vert pour une jeune fille.
  11. (Politique) (Écologie) Relatif aux mouvements politiques écologistes.
    • Rwanda: le Parti vert devant la justice contre un 3e mandat de Kagame. (RFI)
    1. (Par extension) (Sciences environnementales) Relatif à l’environnement et au développement durable.
      • Autre question: combien de ces emplois promis sont-ils « verts » ? Peut-on parler de métier vert pour la pose des rails de tramway par exemple? (Agathe Remoué, Où sont les emplois verts, dans l'Usine nouvelle, n°3177, 28 janvier 2010)
      • Le terme électricité « verte » désigne l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables. (énergie info)
  12. (Par exagération) Très pâle sous l'effet d'une forte émotion.
    • Alors le jour où Marcel le snobe pour tenir la main de Lucie et lui faire des yeux d’amoureux, Lulu est vert de jalousie et se sent profondément trahi. (Isabelle Péhourticq, Lulu est vert de jalousie, Actes sud junior)

Dérivés[modifier]

==== Proverbes et phrases toutes faites ====

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
vert verts
\vɛʁ\

vert \vɛʁ\ masculin

  1. Couleur verte. — #C2F732 #00FF00 #10E010 #208000 #095228
    • Les pâturages, enclavés dans les bois de tous côtés, sauf au levant, où des haies vives érigeaient leurs épaisses barrières épineuses, restaient d’un vert dru malgré la chaleur torride de cette fin d’été. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quelques luzernières; le Sainfoin jette de-ci de-là, au printemps, une note gaie dans la monotonie des verts. (Josias Braun-Blanquet & J. Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de Géobotanique Méditerranéenne et Alpine, Montpellier, communication n°61, 1937)
    • Des feux tantôt roses, tantôt d’un bleu acide qui tournait au vert pomme, scintillaient à l’extérieur des Folies. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Spécialement) Couleur verte préparée pour la peinture ou la teinture.
    • Vert de chrome. — Vert Véronèse.
    • Les couleurs secondaires : vert, violet et orange. (couleurs secondaires)
  3. (Par extension) (Chimie) Nom de diverses substances colorées ou colorantes.
  4. (Minéralogie) Roche ou marbre de cette couleur.
    • Vert antique. — Vert de Corse. — Vert de Gênes, de Saxe.
  5. Herbe qu’on fait manger vertes aux chevaux.
    • Mettre des chevaux au vert.
    • Faire prendre le vert à des chevaux. — Leur faire quitter le vert.
  6. Verdure ; végétation en sève.
    • Sur les tiges élevées, inabordables à la main ou à l'échelle, exécuter la taille en vert avec l’échenilloir ou le sécateur attaché au bout d'une perche. (Charles Baltet, La Pépinière, fruitière, forestière, arbustive, vigneronne et coloniale, Masson & cie, 1903, p.53)
    • Au nez et à la barbe des habitants, le vert envahit Paris, concurrence les lumières artificielles dont le pare l'hiver et qui s'en trouvent flétries. (Christiane Lesparre, Des nuits cousues d'or, Grasset, 1996)
  7. Acidité du vin qui n’est pas encore fait.
    • Ce vin a du vert.
  8. (Par ellipse) (Génériquement) Objet identifiable par sa couleur verte, au propre comme au figuré.
    1. (France) (Politique) Document relié en vert représentant le budget voté par le Parlement.
      • Le vert budgétaire est un rapport reçu par les différents ministères suite au vote définitif de la loi de finances par la représentation nationale. (vert-budgétaire)
    2. (Circulation routière) Feu vert.
    3. (Économie) Zone (positive) d’un indicateur.
      • La Bourse de Paris devrait démarrer dans le vert une séance sans grand rendez-vous. (économie)
    4. (Politique) Membre du parti écologiste.
      • Les Verts saluent la décision du Conseil national d’exclure les denrées alimentaires du principe dit du « Cassis de Dijon ». (alimentation équitable)
    5. (Sport) (Football) Joueur de l’équipe stéphanoise.
      • il faudra attendre le résultat de la finale de la Coupe de France PSG - OM pour savoir si les Verts joueront l’Europe la saison prochaine. (actualités de l'ASSE)
    6. (Sport) (Golf) : voir green [1]
    7. (Cuisine) Partie verte d’un légume ou d’un fruit.
  9. (Physique) Une des trois charges de couleur du quark, les deux autres étant le rouge et le bleu.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Faux-amis[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin viridis.

Adjectif[modifier]

vert \Prononciation ?\

  1. Vert.

Nom commun[modifier]

vert \Prononciation ?\ masculin

  1. Vert (couleur).

Adjectif[modifier]

vert \Prononciation ?\

  1. Variante de vair.

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin viridis.

Adjectif[modifier]

vert masculin

  1. Vert.

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin viridis, via ancien français vert.

Adjectif[modifier]

vert \vɜːt\ (Royaume-Uni) ou \vɝt\ (États-Unis)

  1. (Héraldique) Sinople.

Faux-amis[modifier]

  • Faux-amis en français : vert (« green »)