sève

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : seve

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin sapa (« vin cuit ») qui devait signifier proprement « suc, sève ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sève sèves
\sɛv\

sève \sɛv\ féminin

  1. (Botanique) Liquide nutritif formé des sucs que les racines puisent dans le sol et répandent dans toutes les parties d’un végétal.
    • L'exploitation ne devrait avoir lieu que quand la sève est stationnaire, c'est-à-dire depuis la première quinzaine d'octobre jusqu'au 1er janvier. Les bois coupés dans cette période sont d'une plus longue durée lorsqu'ils sont mis en œuvre ; […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.162)
    • La lune était toute nouvelle, et, du Nord, le vent apportait l'odeur des précoces jonchées de feuilles à bout de sève, de souches cariées. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Sève ascendante, descendante.
    • La sève du printemps.
    • La première sève d’un arbre.
    • Quand la sève monte.
    • La sève circule dans les plantes comme le sang dans les animaux.
  2. (Par extension) Certaine force qui est dans le vin et qui le rend plus agréable.
    • Ce vin est trop vieux, il n’a plus de sève.
    • Ce vin a une bonne sève, une sève agréable, beaucoup de sève.
  3. (Figuré) Force vitale.
    • La sève de la jeunesse.

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]