empêcher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin impedicare, composé de in et pedica (« lien aux pieds, piège »). Pour une métaphore similaire, voir mettre des bâtons dans les roues.

Verbe[modifier]

empêcher \ɑ̃.pɛ.ʃe\ ou \ɑ̃.pe.ʃe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’empêcher)

  1. Entraver quelqu’un dans la réalisation de quelque chose.
    • Empêcher la vie des gens et leur plaisir devrait-il être permis ? De quoi se mêle un ministre ? De quel droit, avec quelle permission ? (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Je n’empêche pas qu’il ne fasse ce qu’il voudra. — Je l’empêcherai bien de faire ce qu’il dit.
    • Pour le ministre empêché… Pour le préfet empêché… : Remplacé, en cas d’empêchement quelconque, par un subordonné ou par un délégué.
  2. Rendre impossible, irréalisable ; s’opposer à ; faire obstacle.
    • Si un édifice se renverse, n’essayez pas de le maintenir debout en jetant sur les murs une couche de ciment, mais empêchez-le de s’écrouler en renforçant la base. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)
    • Devant chaque porte se trouvait une botte de paille, pour empêcher le froid de passer dessous. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • L’humanité avait-elle les moyens de prévenir ce désastre de la guerre dans les airs ? Question oiseuse, aussi oiseuse que de demander si elle aurait pu empêcher la décadence qui transforma l’Assyrie et Babylone en des déserts arides […] (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 409 de l’éd. de 1921)
    • En effet, le Marquisien se soucie peu de l’argent et, pour obtenir son copra, certains capitaines exploitent son goût pour l’alcool, ce qui est défendu par la loi mais très difficile d’empêcher. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Notre esprit d’envie, de méfiance et de dissensions nous empêchera, longtemps encore je le crains, de nous mettre d’accord […] (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Gêner ou arrêter par un obstacle. — Note : Souvent à la voix passive.
    • La musique exprime les sentiments, mais elle serait bien empêchée de les définir, et, sans le commentaire des paroles, absent de la musique instrumentale, l’auditeur reste toujours dans un certain vague quant à la nature et à l’objet du sentiment dont s’est inspiré le musicien. (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p. 50)
  4. (Vieilli) Embarrasser ; empêtrer.
    • Il a les mains empêchées.
    • Il se trouva fort empêché de lui répondre.
    • Voilà un homme bien empêché à rendre ses comptes.
    • En recevant cette proposition il fut bien empêché.
    • Être empêché de sa personne : Ne savoir comment se tenir ; (Figuré) être dans un grand embarras d’esprit.
  5. (Pronominal) Se défendre de ; s’abstenir de.
    • Et, vivement impressionné par la noblesse réelle du spectacle, je ne pus m’empêcher de mêler ma voix aux acclamations enthousiastes des croyants prosternés. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 133)
    • Je ne puis m’empêcher de vous donner cet avis.


Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]