délégué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : délègue

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin delegatus → voir légat.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
délégué délégués
\de.le.ɡe\

délégué \de.le.ɡe\ masculin (pour une femme, on dit : déléguée)

  1. Personne qui a reçu une délégation, qui a commission de quelqu’un.
    • Militant du mouvement socialiste naissant, Camélinat adhère, dès sa fondation, à l’Association internationale des travailleurs (AIT) ; il sera d’ailleurs délégué aux premiers congrès de cette Internationale portée sur les fonts baptismaux par Karl Marx. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
    • Tandis que Dimitrov et Manuil’skij ont droit à des ovations debout, avec des slogans scandés durant plusieurs minutes, les délégués suisses obtiennent au mieux quelques applaudissements polis. — (Brigitte Studer, Un parti sous influence : le Parti communiste suisse, une section du Komintern, Éditions L’Âge d’Homme, 1994, p. 219)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin délégué
\de.le.ɡe\

délégués
\de.le.ɡe\
Féminin déléguée
\de.le.ɡe\
déléguées
\de.le.ɡe\

délégué \de.le.ɡe\ masculin

  1. Qui a reçu une délégation, qui a commission de quelqu’un.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe déléguer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
délégué

délégué \de.le.ɡe\

  1. Participe passé masculin singulier de déléguer.
    • Le premier Zaltz était une sorte de gavroche, comme disent les Français, le gavroche du shtetl, l’enfant terrible du Syndicat des casquettiers de Kulichow et, partant, de l’ensemble du mouvement ouvrier de Kulichow et ses environs - la grande industrie juive ayant délégué, pour d’obscurs motifs, à Kulichow et sa région le soin de casquetter tout ce qui se trouvait en fait de crâne juif de la Vistule au Niémen. — (Alain Gluckstein, Nos grands hommes, 1997, page 13)

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]