certes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin populaire *certās, accusatif féminin pluriel de certus « certain », qui a supplanté le classique certo « certainement » [1].

Adverbe [modifier le wikicode]

certes \sɛʁt\

  1. En vérité, sans mentir.
    • Oui certes.
    • Non certes.
    • Et certes, ce fut avec beaucoup de raison.
    • Certes, ou je me trompe, ou, etc.
    • Il y a, certes, du courage à faire cela.
    • – Vous vous gaussez! dis-je. Combien que j'aie fait certes quelques progrès...
      – Combien que j'aie fait,
      assurément, quelques progrès, reprit Quéribus en me pinçant le gras de l'épaule, me voulant corriger de ce « certes » qui trahissait le huguenot, comme déjà m'en avait averti la baronne des Tourelles. — (Robert Merle, Le Prince que voilà, 1982, pp. 11-12.)
  2. Il indique quelquefois une concession.
    • Certes, je n’irai pas jusqu’à prétendre que… Non, certes, ce n’est pas cela que je soutiens.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]

On trouve également, pour des raisons poétiques, l'occurrence certe, qui conservent le même sens, à l'image des paroles de doña Sol dans Hernani, de Victor Hugo (acte II, scène 2) : Certe, il serait le roi, prince, et vous le voleur !

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin certas (voir ci-dessus).

Adverbe [modifier le wikicode]

certes \Prononciation ?\

  1. Certes, bien sûr.
    • Mes certes il m’est molt pleisant
      Mais certes il me plaît beaucoup

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]