confier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier]

confier \kɔ̃.fje\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se confier)

  1. Commettre quelqu’un ou quelque chose à la probité, au soin, à l’habileté de quelqu’un.
    • Les affaires courantes de la Caisse, en tant qu’elles ne sont pas expédiées par les employés de la Caisse, pourront, par décision du Conseil d’administration, être confiées à des commissions spéciales […]. — (Statut de la Caisse locale générale de secours en cas de maladie pour l'arrondissement de Metz-campagne - Valable à partir du 1er janvier 1914, § 90, imp. H. Jauch, Metz, 1914, p.44)
    • Elle a confié sa fille à une de ses amies. - Confier un dépôt. - Je vous ai confié ce que j’avais de plus précieux et de plus cher.
    • Je le confie à vos soins. - Confier à un domestique la garde d’une maison.
  2. Dire en confidence.
    • Confier son secret à un ami. - Je vous confie mes craintes.
    • Il me confia ses peines. - Elles se confièrent mutuellement leurs projets. - C’est un secret que je confie à votre amitié.
  3. (Figuré) Se dit, dans les deux sens, en parlant des choses physiques ou morales, considérées comme dépositaires, agents ou confidents.
    • Confier des semences à la terre. - Confier sa destinée au hasard.- Rien de ce qu’il confie à sa mémoire ne s’en efface. - Il serait dangereux de confier ce secret au papier.
  4. (Pronominal) S’en remettre à quelqu’un de ce à quoi on s’intéresse.
    • Il s’est confié en ses amis. - Se confier en soi- même.
    • (Par extension)Se confier en ses forces, en la bonté de quelqu’un. - Se confier au hasard.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]