commettre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin committere.

Verbe [modifier]

commettre \kɔ.mɛtʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Faire tel ou tel acte blâmable.
    • Abus et fraudes qui se commettent au pèsement des monnaies et des autres matières d’or et d’argent. (Catalogue de l’histoire de France, page 273, Bibliothèque nationale, 1861)
    • Vers 1255, le bailli de Pont-Audemer, nommé Jean de Neuvy, était sous le poids des plus graves accusations, et parmi les nombreux méfaits qui lui étaient reprochés se trouvait l’impunité d'un assassinat commis sur un homme de Bourneville. (Louis-Etienne Charpillon, Dictionnaire historique, géographique, statistique de toutes les communes de l'Eure, Les Andelys : Delcroix, 1868, p.532)
    • Les corsaires qui commandaient le navires furent donc très satisfaits ; ils le furent peut-être un peu moins… quand ils apprirent que les capitaines qui ne dressaient pas un inventaire fidèle de leurs prises commettaient, eux, un vol irrémissible, s’ils ne restituaient pas aux armateurs tout ce qu’ils détournaient. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p. 49 & 50)
    • La question de savoir si une infraction a été commise dans une intention frauduleuse ou à dessein de nuire gît donc en fait et est dès lors laissée à l'appréciation souveraine du juge du fond. (Laurence Deklerck, ‎Roland Forestini & ‎Philippe Meurée, Manuel pratique d'impôt des sociétés, De Boeck Supérieur, 2003, p.369)
  2. Préposer quelqu’un à quelque chose.
  3. (Droit) Nommer un juge.
  4. Confier.
    • J’ai commis cela à vos soins.
    • Je vous en ai commis le soin.
    • Un dépôt commis aux soins de quelqu’un.
  5. Compromettre, exposer mal à propos à quelque danger, à quelque embarras, à quelque avanie, etc.
    • Commettre sa réputation.
    • Se commettre avec quelqu’un, Se mettre en rapports avec des gens méprisables.
    • Vous ferez bien de ne vous pas commettre avec lui, c’est un homme dangereux.
  6. (Marine) Tordre ensemble plusieurs torons pour en former un cordage.
    • M. de Coulombe écrivit à M. le Comté de Maurepas qu’il étoit content des manœuvres dormantes, mais que les manœuvres courantes avoient été commises trop peu, qu’elles s’étripoient, qu’au reste il avoit fait mettre ces manœuvres dans un Magasin, pour qu’on leur fît souffrir telle épreuve qu’on jugeroit convenable. (Henri Louis Duhamel du Monceau, Traité de la Fabrique des Manoeuvres pour les Vaisseaux, 1769, chap. 12, p. 406)
  7. (Familier) (Ironique) Produire (un livre, un film, etc.).
    • J’ai bien sûr comme beaucoup de mes collègues tenté d’écrire des livres. J’ai commis un roman policier mal foutu, immature, les éditeurs l’ont refusé et ne m’ont pas encouragé à en écrire un autre. (Bertrand Arbogast, La Tondue, L’Harmattan, 2010)
Note[modifier]
Ce verbe se conjugue comme mettre.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]