seul

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Seul

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin solus.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin seul
\sœl\
seuls
\sœl\
Féminin seule
\sœl\
seules
\sœl\

seul \sœl\

  1. Qui est sans compagnie ; qui n’est pas avec d’autres.
    • Il se disait qu'il était seul au monde, affreusement seul, misérable. Cette idée l’affligeait. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 58)
    • Elle ne voulait pas être seule. Elle sentait déjà l’horreur de sa solitude, l’insomnie prolongée, le tête-à-tête décevant avec Dieu. (Albert Camus, L'Envers et l'Endroit, Gallimard, 1958, p.41)
  2. Orphelin, dans les expressions :
    • Être seul au monde, être seul sur la Terre, n’avoir pas de famille, n’être uni à personne par les liens de l’affection, de l’amitié, vivre dans l’isolement.
  3. (Musique) En solo.
    • Voix seule, Voix qui n’est pas mêlée à d’autres, qui chante pendant que les autres se taisent.
  4. À l'exclusion de tout autre ; unique. — Note : Dans cette acception, il se place généralement avant le nom, tandis qu’il se met ordinairement après dans le premier sens : (Un seul homme, un homme unique. Un homme seul, un homme qui se trouve sans compagnie.)
    • Ainsi, seuls, en médecine d'urgence, les masques permettent une administration d’oxygène efficace : […]. (Pierre Carli, Urgences médico-chirurgicales de l'adulte, Wolters Kluwer France, 2004, p.1460)
    • Seules la testostérone et la dihydrotestostérone sont des androgènes actifs qui se lient spécifiquement aux récepteurs des androgènes. (Loïc Guillevin, Sémiologie médicale, 2e éd., Lavoisier, 2011, p.343)
    • […], M. B. sortit de sa tente coiffé d'un superbe bicorne à plumes blanches. Il y avait là, paraît-il, une infraction flagrante au protocole, qui réserve cet ornement aux seuls chefs de mission. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 269)
  5. Elliptiquement,
    • Le gouvernement d’un seul, la monarchie absolue.
    • Le pouvoir, l’autorité d’un seul.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • seul sur Wikipédia Article sur Wikipédia
  • seul sur Wikisource Article sur Wikisource

Références[modifier]

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom) À comparer avec le moyen gallois sudul, le gallois sawdl, le cornique seudhel, le vieil irlandais sấl, le gaélique irladais sáil, le gaélique écossais sàil (sens identique).
Du moyen breton seuzl[1], du vieux breton sodol[2] (« talon »), d’un celtique *stā-tlā (« base, piédestal, ce sur quoi on se tient »).[3]
(Adverbe) À comparer avec le cornique suel et le gallois sawl (« tel »), isolés : paraissent se ramener à une base celtique *stāl-, contamination d’un type *sā-li- et d’un type *tā-li- (équivalent du latin tā-li-s (« tel »)), tous deux construits respectivement sur les thèmes démonstratifs c’est-à-dire *so et *to- que montre, entre autres, la déclinaison de l’article grec. Voir aussi an.[3]

Nom commun[modifier]

seul \ˈsøːl\ masculin (pluriel : seulioù)

  1. (Anatomie) Talon.
    • Hirocʼh eo ar biz-troad kentañ eget an eil ha gwelet e vez daou dorzhell a-rez ar seul troad. (PLB, Touseged-bual Aostralia in Ya !, niv. 473, 4 Gouere 2014, p. 4)
      Le premier orteil est plus long que le second et on voit deux tubercules au niveau du talon.
  2. (Habillement) Talon de chaussure.
    • Ar cʼhabiten a skoe, dre gounnar, gant seul e votez war an douar, a en em chale hag a becʼhe... (Lan Inizan, Emgann Kergidu 2, Éditions Al Liamm, 1977, p. 118)
      Le capitaine, de colère, tapait sur le sol avec le talon de sa chaussure, se lamentait et jurait...
    • Da harpañ Eliza, a gave diaes, gant he seulioù uhel hag he solioù ler a netra, kerzhout war an hent meinek, en doa kroget en he brecʼh. (Roparz Hemon, Ar cʼhoar henañ, in Arvor, niv. 90, 27 Gwengolo 1942, p. 4)
      Pour aider Eliza, qui trouvait difficile, avec ses talons hauts et ses semelles de cuir de rien du tout, de marcher sur le chemin pierreux, il lui avait pris le bras.

Dérivés[modifier]

Adverbe[modifier]

seul \ˈsøːl\

  1. Mot employé avec répétition devant un adjectif au comparatif dans une phrase du type « plus … plus ». Il ne se traduit pas en français.
    • E gamaraded a cʼhoarzhe goap dezhañ ; mes seul vui ma cʼhoarzhed dezhañ, seul bennokocʼh a se n’oa ken. (Lan Inizan, Emgann Kergidu 2, Éditions Al Liamm, 1977, p. 26)
      Ses camarades se moquaient de lui ; mais plus ils se moquaient de lui, plus il s’entêtait.
    • Seul dostocʼh eus Goulimine ha seul rouesocʼh ar cʼhirri. (YK, E Goulimine, e foar an dremedaled in Ya !, niv. 580, 16 Gouere 2016, p. 5)
      Plus on est proche de Goulimine et plus les voitures sont rares.

Note : [modifier]

Mutation par adoucissement après l’adverbe seul.

Références[modifier]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Léon FleuriotA Dictionary of Old Breton - Dictionnaire du Vieux Breton - Part I, Toronto, 1985
  3. a et b Victor HenryLexique Étymologique des termes les plus usuels du Breton Moderne, 1900