allonger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Verbe composé de ad- et longer.

Verbe[modifier]

allonger \a.lɔ̃.ʒe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’allonger)

  1. Rendre plus long.
    • Allonger une table. Allonger une galerie. — Allonger un habit, une jupe. — Allonger des étriers.
    • Les additions que l’auteur a faites ont trop allongé ce chapitre. — Cette corde s’est allongée.
  2. Déployer ; étendre. — Note : Dans ce sens, on ne le dit guère qu’en parlant des membres ou de certaines parties du corps de l’homme ou des animaux.
    • Charles allongea doucement derrière lui une main qui se porta sur un pommeau de pistolet de nouvelle invention, […]. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. III)
    • D'ailleurs, tiens, il faut que je raconte ça sur Fessebouc ! En allongeant le cou, je vis dans le rétroviseur qu'elle avait extirpé de sa poche un iPhone. (Luc Doyelle, Qui veut la peau de Nestor Boyaux ?, Les Editions du Préau, 2014, chap. 20)
    • Un éléphant qui allonge sa trompe. Un serpent qui s’allonge sur l’herbe.
  3. Porter les profits d’une charge, d’un emploi plus loin qu’ils ne devraient aller légitimement.
    • Sa place ne lui vaudrait pas tant, s’il n’allongeait la courroie.
    • Il a peu de revenu et beaucoup de charges : il faut qu’il allonge bien la courroie pour se tirer d’affaire.
  4. (Argot) Payer, verser (une certaine somme).
    • Je lui allonge les deux billets rouges. Il les enfouit prestement dans sa poche… (Frédéric Dard, Fais gaffe à tes os, Fleuve noir, 1956)
    • Je ne regrette pas mes 100 francs, bien au contraire. Certains allongent, en même temps que leur corps sur un divan, la même somme chaque semaine et cela pendant des années pour se connaître un peu mieux. (Philippe Claudel, Parfums, Torréfaction, Stock, 2012)
  5. Porter un coup, en allongeant le bras.
  6. Faire durer davantage.
    • Allonger le temps. Allonger un procès.
    • Allonger une affaire. Allonger le travail. Allonger une procédure.
  7. (Intransitif) Devenir plus long.
    • Les jours allongeaient.
  8. (Pronominal) Devenir plus long, s'étendre.
    • Héloïse dit et redit son chapelet. Les grains cliquettent de minute en minute et sans relâche, le chuchotement rapide des oraisons s’allonge. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les nuits s'allongent en hiver.
    • Je m’allonge pour faire ma sieste.

Variantes orthographiques[modifier]

  • alonger (cette orthographe ancienne n’est plus utilisée)

Dérivés[modifier]

  • allonger le pas (hâter sa marche en faisant de plus grands pas)
  • allonger la courroie (tirer parti d’une somme modique, d’un revenu borné, en |mettant une grande économie dans sa dépense)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Anagrammes[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]