durer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIe siècle) Du latin durare (« durcir, rendre dur », « endurcir, affermir », « endurer, supporter », « persévérer, durer, subsister, résister, tenir bon, persister », « être dur, être cruel », « continuer, se prolonger »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

durer \dy.ʁe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Continuer d’être, se prolonger.
    • Les charrettes et les chars étaient là dès potron-minet, voire dès la veille, car le marché était clappé dès prime ; il durait jusqu’à midi. (Alain Derville, Saint-Omer : des origines au début du XIVe siècle, page 189, Presses Univ. Septentrion, 1995)
    • Toutes les choses de ce monde durent peu.
    • L’hiver dure encore.
  2. Persister, rester.
    • Cela ne durera pas.
    • Cette fantaisie vous dure-t-elle encore ?
    • Le temps lui dure, se dit d’une personne à qui l’impatience, l’ennui, ou quelque autre cause fait paraître le temps long.
    • (Figuré) Il faut faire vie qui dure, faire feu qui dure, il faut ménager son bien, ne pas faire trop de dépense.
    • (Familier) Ne pouvoir durer en place, être si inquiet, si tourmenté qu’on ne peut demeurer dans le même lieu, dans la même situation.
  3. Résister au temps, à l’usure.
    • Cela ne durera pas.
    • Ne pouvoir durer à la peine, à la fatigue, à la douleur, ne pouvoir y résister.
  4. (Familier) Supporter, endurer.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]