sacrifice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin sacrificium dérivé de sacrificare (« faire sacré, sacrifier »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sacrifice sacrifices
/sa.kʁi.fis/

sacrifice /sa.kʁi.fis/ masculin

  1. (Religion) Action par laquelle on offre certaines choses aux dieux, ou à Dieu, avec certaines cérémonies, pour rendre hommage à sa souveraine puissance.
    • Il offre des sacrifices, aux autres dieux selon le rite albain, à Hercule selon le rite grec, suivant en cela la règle établie par Évandre. (Tite-Live, Histoire romaine, éd. 'Les belles Lettres, 1940, texte établi par J. Bayet et traduit par G. Baillet, tome 1, livre 1, § VII, p.13)
    • Ils prétendent que Tyndare oublia Vénus dans un sacrifice qu'il offrit à tous les dieux , et qu'en punition de ce mépris, Vénus fit en sorte que les filles de ce prince fussent bigames , trigames, et désertrices de leurs maris. (Dictionnaire historique et critique de Pierre Bayle, t.7 (G-Hem), Paris, Desoer, 1820, p.546)
  2. (Figuré) Abandon volontaire de quelque chose, privation que l’on s’impose, ou qu’on accepte, pour l’amour de Dieu ou d’une personne, ou en considération de quelque chose.
    • Après chaque procès suivi d'exécutions, après chaque calamité publique réduite à coups d'impitoyables sacrifices et de mensonges de propagande, il lui faut des apothéoses. Nous avons décrit ces ovations des congrès, prolongées un quart d'heure entier. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Admettre cette préséance, c'est léser l'esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, c'est accepter de voir rétablir les iniquités qu'ils ont combattues au prix de leur sang ! (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  3. (Par hyperbole) Concession que l'on accepte de faire.
    • Si j’oublie l’injure qu’il m’a faite, c’est un sacrifice que le vous fais. Je fais volontiers ce sacrifice à notre ancienne amitié.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Religion
  • saint sacrifice,
  • Offrir un sacrifice de louanges, Célébrer les louanges de Dieu.
  • sacrifice sanglant, Celui où l’on immole une créature vivante.
  • sacrifice humain, Celui où l’on immole un être humain.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin sacrificium.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

sacrifice

  1. Sacrifier.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sacrifice
/Prononciation ?/
sacrifices
/Prononciation ?/

sacrifice

  1. Sacrifice.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]