donner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Donner

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(842) Du moyen français donner, de lancien français doner, du latin dōnāre (« offrir, faire un don »).
Pour une raison difficile à cerner, le classique dăre (« donner ») a été totalement éliminé en Gaule, contrairement à l’Italie et à la péninsule ibérique, vraisemblablement de bonne heure, puisqu’en occitan, donner se dit aussi donar. Sanskrit दा, (« donner »).

Verbe [modifier]

donner \dɔ.ne\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se donner)

  1. Faire un don ; transférer, sans rétribution, la propriété d’une chose que l’on possède ou dont on jouit, à une autre personne.
    • […] puis le voyant mort, car vous le tuâtes du coup, vous prîtes la fuite sur le cheval qu’il vous avait donné. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. III)
    • Les synagogues furent données au clergé pour qu’il les transformât en églises. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    1. Offrir à des invités un dîner, une fête, un bal, etc.
      • Donner un dîner, une soirée, une fête, une matinée musicale, dansante, un bal, un concert, la comédie.
    2. Offrir, présenter.
      • Donner à boire. - Donnez-nous à manger. - Donner des sièges.
  2. Livrer, mettre entre les mains, remettre, confier.
    • Donner un paquet au voiturier. - Donner des papiers à un homme d’affaires, à un notaire. - Donner de l’argent pour aller au marché.
  3. Transmettre en échange, en retour de quelque chose, de quelque service.
    • Combien voulez-vous que je vous en donne ? - Je n’en veux pas donner plus de trente francs. - Il n’a pas voulu me le donner à moins de six euros.
  4. Fournir, surtout en parlant de garanties, de gages, de preuves.
    • Le gracieuse négligence, la hardiesse naïve de la Fontaine furent inappréciées par le grand roi ; mais le froid et correct Boileau donna à la poésie des préceptes tels que Louis les auraient donnés lui-même — (Théophile Lavallée, Histoire des Français depuis le temps des Gaulois jusqu’en 1830, t. 3, chap. 4, Charpentier, Paris, 1858, 20e éd., p. 283)
    • Donner des assurances, des gages, des sûretés. - Donner caution.
  5. Administrer.
    • En 1495, on cite une vieille médecienne. Il faut faire appeler la « vieille médecienne et lui demander, en présence des médecins, ce qu'elle a donné à la femme (malade). — (Mélina Lipinska, Les femmes et le progrès des sciences médicales, Masson, 1930, p.44)
    • Donner des remèdes. - On lui a donné les sacrements. - Donner le viatique, l’extrême-onction.
  6. Infliger, en parlant de supplices, de châtiments, de mauvais traitements.
    • Donner le fouet. - Donner une pénitence. - Donner un pensum. - Donner une tâche. - Donner la chasse.
  7. Livrer un assaut, une bataille.
    • Il résolut de donner l’assaut pendant la nuit. - La bataille se donna le troisième jour.
  8. Diriger, appliquer l’action, l’impression, l’effet de quelque chose sur un objet.
    • Il possédait si bien la carte des fossiles du département qu’il ne donnait jamais un coup de piochon sans exhumer un spécimen rare. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
    • Donner un baiser. - Donner un coup de poing, un coup de pied, un soufflet. - Donner un coup de sabre, de baïonnette, de bistouri, de lancette, un coup de balai, un coup de peigne, de rabot, de lime, etc.
  9. Accorder ; octroyer.
    • Donner une permission, du repos. - Donnez-moi le loisir d’y penser. - Il ne saurait vous payer, si vous ne lui donnez du temps.
  10. (Figuré) (Familier) Sacrifier par dévouement pour quelqu’un, pour quelque chose.
    • Il est prêt à donner sa vie pour eux. - Donner son sang pour la patrie.
  11. (Figuré) Mettre sous la direction d’un précepteur, d’un gouverneur, d’un maître.
    • Donner un précepteur, un gouverneur à un enfant; lui donner un maître de dessin, de danse, etc.
  12. (Familier) (Par hyperbole) Vendre à bas prix.
    • On donne cela, cela se donne partout au plus bas prix.
    • C’est pas donné !
  13. (Familier) Payer un salaire, des appointements.
    • Combien donnez-vous à vos domestiques par mois ? - On lui donne pour cela mille francs, le logement et la nourriture.
  14. Fournir, surtout en parlant de garanties, de gages, de preuves.
    • Donner un répondant. - Donnez-nous-en la preuve.
  15. Conférer.
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible […] — (Caret, Archipel de Mangaréva (Îles Gambier), dans Revue de l’Orient, 1844)
    • […] l’abondance fréquente du mica donne à la roche une texture feuilletée et la rend plus délitable […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 12)
    • L'aspect actuel d'un monument mégalithique se dressant sur un monticule a donné à Schumacher et Karge la fausse impression que les dolmens furent construits au-dessus des tumulus. — (Moshé Stékélis, Les monuments mégalithiques de Palestine, Masson, 1935, p.30)
  16. Représenter devant le public.
    • A midi, j'allais à la messe militaire. […]. De retour, nous dînions à deux heures et demie, et à cinq heure nous gagnions le théâtre où se donnait un opéra tragi-comique. — (La Vie française à la veille de la révolution (1783-1786) : Journal inédit de Madame Cradock, traduit de l'anglais par Mme Odelphin Balleyguier, Paris : Perrin & Cie, 1911, p.153)
    • Le 7 juin 1983, à la Bernardière, l’orchestre des élèves de l’école donne son premier concert public. — (Roger Cavé & ‎Xavier Quimbre, Saint-Herblain: parcours d'une ville en mouvement, Ed. Cheminements, 2006, p.107)
  17. Faire représenter une pièce de théâtre.
    • Racine a donné « Britannicus » en 1669.
  18. Prononcer devant un auditoire.
    • Donner une conférence, un sermon.
  19. Publier ; faire imprimer.
    • Donner un livre, un ouvrage au public. - Il a donné une relation de son voyage.
  20. (Figuré) Annoncer ou présenter une personne ou une chose pour telle ou telle, comme telle ou telle.
    • De même, pour le département de Seine-et-Marne, le dictionnaire topographique paru en 1954 permet de relever les noms de 87 localités disparues : 4 seulement sont données pour paroisses ou villages ; les autres sont des hameaux ou encore des écarts de 3 ou 4 maisons. — (Jean-Marie Pesez et Emmanuel Le Roy Ladurie, Les Villages désertés en France : vue d’ensemble, dans Économies, Sociétés, Civilisations, vol. 20, n° 2, 1965, p. 261)
    • Je vous donne cet homme-là pour le plus grand fourbe. - Il me l’a donné pour ce qu’il y avait de meilleur, comme ce qu’il y avait de meilleur.
  21. Indiquer.
    • Cette chapelle renferme le tombeau de l’évêque Radulphe, dont l’inscription donne la date de 1266, comme étant celle de la mort du prélat. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Les pouillés donnent, aux environs du XIVe siècle, et pour les quinze diocèses en question, un nombre de paroisses compris entre 5 931 (chiffre minimum) et 6 694 (chiffre maximum). — (Jean-Marie Pesez et Emmanuel Le Roy Ladurie, Les Villages désertés en France : vue d’ensemble, dans Économies, Sociétés, Civilisations, vol. 20, n° 2, 1965, p. 258)
  22. Passer du temps avec quelqu’un.
    • Donner sa journée, sa soirée, etc. - Vous êtes bien aimable de nous donner votre soirée.
  23. Employer, consacrer du temps.
    • Donner du temps à quelque chose. - Donner la matinée aux affaires. - Il donne tout son temps à l’étude. - Je donne deux heures par jour à ce travail.
  24. Exposer, énoncer, communiquer, faire connaître par le discours ou autrement.
    • L'invitation à donner son avis est une sorte de figure de rhétorique à laquelle il ne faut pas attribuer trop d'importance, ce que comprend tout à fait la première catégorie d'élèves :« Les disserts, fallait peser le pour et le contre, donner son avis mais en fait faut pas donner son avis parce qu'on se fait cartonner quand même suivant les profs. » — (Anne Barrère, Les lycéens au travail: tâches objectives, épreuves subjectives, Presses universitaires de France, 1997, p. 127)
    • Donner de longs détails. - Donner la description de quelque chose. - Donner des renseignements de vive voix.
    • Donner une explication, des explications. - Donner ses raisons. - Donner pour prétexte. - Donner une réponse.
  25. Imposer, prescrire, établir ou indiquer.
    • Donner des lois. - Donner des règles. - Donner à faire quelque chose à quelqu’un. - La leçon que je lui ai donnée à étudier.
    • C’est lui qui donne le ton dans cette société. - Donner un nom à quelqu’un, à une plante, à un animal. Donner un titre à un ouvrage.
  26. Attribuer.
    • Le proviseur adjoint l'écoute poliment et acquiesce à ses suggestions, le valorise et lui donne de l'importance. Je ne sais pas s'il est sincère. — (Rose Ceraudo , En CAE dans un lycée d'une riche banlieue, chez l'auteur, 2012, p.10)
    • Tout le monde lui donne tort. - On lui donne un tel pour père. - On donne un tel pour amant à cette femme.
    • On lui donne tout le blâme, tout l’honneur, toute la gloire. - Se donner l’honneur, la gloire d’une chose qu’on n’a pas faite. - Quel âge donnez-vous à cette personne ? On ne lui donnerait pas plus de trente ans.
  27. (En particulier) Faire prendre à une chose, par un travail, par une action, par un moyen quelconque, une situation, une forme, des dimensions, une apparence, des qualités.
    • Donner de la pente à un terrain. - Donner de l’ampleur à une robe. - Donner de la solidité à un édifice. - Donner le poli à une pièce de métal.
  28. Fournir, produire, rapporter.
    • On avait cueilli autour de l’église et dans le cimetière. Maigrement fruités les arbres donnèrent moins d’une demi-hottée chacun ; mais quelle graine ! Nourrie du suc des Trépassés, ronde comme une prunelle. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Cette fontaine a cessé de donner de l’eau. - Cette source donne de l’eau à toute la ville. - Cette plante a donné de nombreux rejetons.
    • (Absolument) Ce champ a beaucoup donné cette année. - Le blé, le vin a donné, n’a pas donné.
  29. Enfanter, procréer.
    • Sa femme lui a donné un fils. - Elle lui a donné beaucoup d’enfants.
    • (Figuré) Les grands hommes que cette ville a donnés à la France. - Cette école a donné des peintres célèbres.
  30. Causer ; procurer ; faire avoir.
    • […] ; on donne un coup de rouleau de gélatine pour obtenir une planéité parfaite, on laisse sécher et on collodionne avec un collodion à 3 % légèrement riciné […]. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.248)
    • Le pinot meunier, rouge aussi, régulier et rustique, atténue l’acidité mais donne des vins fins moins nerveux. — (Alain Ségelle & ‎Monique Chassang, Les Vins de France, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1999, p. 63)
  31. (Par hyperbole) (Surtout au conditionnel) S’engager à faire de grands sacrifices pour qu’une chose fût ou ne fût pas.
    • Je donnerais tout au monde - Je donnerais dix ans de ma vie - Je donnerais tout l’or du monde - Que ne donnerais-je pas pour le revoir !
  32. Communiquer à quelqu’un une maladie contagieuse dont on est atteint.
    • Il lui a donné le sida.
  33. Faire contracter en parlant des goûts, des inclinations, etc., que l’on a soi-même.
  34. (Argot) Dénoncer ; trahir.
  35. (Intransitif) Faire la charité, l’aumône.
    • Le dernier pilorié fut un nommé Billard, janséniste, qui, ayant fait banqueroute, s’excusait en disant qu’il avait voulu s’enrichir pour donner aux pauvres. — (Le Pilori des Halles, dans Hippocrate revue d’humanisme médical, janvier 1949, n° 1, p. 32)
  36. (Intransitif) Distribuer les cartes à jouer.
    • Je viens de faire, c’est à vous de donner.
  37. (Intransitif) Heurter ; frapper.
    • Le bateau, mal conduit et chargé outre mesure, alla donner dans un de ces bas-fonds qui encombrent le lit de la Loire, et y resta engravé. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833, Union Générale d’Édition, 1965)
    • Et Le Gonidec saute à l’eau aveuglante. Il nage tant bien que mal, et donne contre une échelle. Il s’y cramponne, perd connaissance, mais l’instinct fait qu’il ne lâche point prise. — (José Gers, Sur la mort du Pourquoi pas ?, France libre, vol. 6, 1936)
    • Le vent donne dans les voiles : Il souffle dans les voiles.
    • Le soleil donne à plomb : Il darde ses rayons à plomb.
  38. (Intransitif) Avoir vue sur.
    • Jim manœuvra le cordon d’un vasistas, mais l’ouverture donnait sur la loge de Gaby Million où la vedette avait laissé ses chiens. Les bêtes se mirent à aboyer. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Mes fenêtres donnent sur la rue.
  39. (Intransitif) Avoir issue.
    • Si, par impossible, les assiégeants s’emparaient du deuxième étage, ils ne trouvaient d’autre issue qu’une petite porte latérale donnant dans une salle établie sur des arcs […] — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Ma maison donne d’un côté dans telle rue, et de l’autre dans un passage.
  40. (Intransitif) Tomber, se jeter, se porter dans ou à.
    • Donner dans le piège. - Donner dans une embuscade. - Le brouillard les empêcha de s’apercevoir qu’ils donnaient dans la flotte ennemie. - Un navire qui donne à la côte.
  41. (Intransitif) (Militaire) (Absolument) Aller à la charge contre l’ennemi.
    • Donner sur les ennemis. - Ces troupes n’avaient pas encore donné. - Le général fit donner l’aile gauche, la cavalerie.
    • Rien n’est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale. Dans l’univers libre, des forces immenses n’ont pas encore donné. — (Charles de Gaulle, Appel du 18 juin)
  42. (Intransitif) Se livrer, par goût, à une activité.
    • Je crois que la Mariette donne dans la gouinerie. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 221)
    • Donner dans le jeu, dans le luxe, dans la dépense.
  43. (Pronominal)
    • À l’en croire, c’était lui qui dansait, qui levait la jambe, qui se dandinait, tellement il se donnait de mal pour communiquer à ces merveilleuses mais stupides créatures un peu du feu sacré dont il les prétendait dépourvues. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  44. (Pronominal) S’attacher à quelqu’un ; se dévouer à lui.
    • Il s’est donné à un bon maître. - Ce chien s’est donné à moi.
  45. (Pronominal) (Figuré) Annoncer ou présenter une personne ou une chose pour telle ou telle, comme telle ou telle.
    • Se donner pour riche, pour savant. - Se donner pour ce qu’on n’est pas.
  46. (Pronominal) Se mettre sous la domination de quelqu’un.
    • La cité, fatiguée de la souveraineté de ceux-ci, envoya, en 1444, ses députés au-devant de Charles VII pour se donner à lui. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • Et la France changeait, une fois encore, de régime. Le prince-président que s’était donnée la Deuxième République était devenu l’empereur Napoléon, troisième du nom. — (Jean Valmy-Baysse, La Curieuse Aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p. 171)
  47. (Pronominal) Vouer à quelqu’un toute son affection.
    • Un cœur qui se donne tout entier.
  48. (Pronominal) Accorder les dernières faveurs, coucher avec un homme, en parlant d’une femme.
    • Cependant elle s’était déjà demandé pourquoi résister à un amant aimé quand elle se donnait, contre son cœur et contre le vœu de la nature, à un mari qu’elle n’aimait plus. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  49. (Pronominal) Désigner une autre personne ; s’appeler entre personnes.
    • Dans ce genre de banquets, on se donne du Docteur par-ci, du Monsieur le Ministre par-là.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus donner figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : cadeau.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Moyen français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin donare.

Verbe [modifier]

donner \Prononciation ?\

  1. Donner.