autrement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De autre, avec le suffixe -ment.

Adverbe[modifier]

autrement \o.tʁǝ.mɑ̃\

  1. D’une façon autre.
    • À peu près en même temps que Bonnet faisait ses curieuses observations, les naturalistes découvraient d’autres phénomènes bien autrement inconciliables avec les idées qu’on regardait alors comme les fondemens de la science. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Avant, il était impossible d’accéder aux textes autrement qu'en ouvrant mécaniquement le papyrus. Là, avec la tomographie X en contraste de phase (XPCT), on arrive à reconstituer des lettres, un alphabet. (Iegor Gran, Entretien avec Daniel Delattre, papyrologue : « Avec la technologie, on a l'impression de comprimer le temps », dans Charlie hebdo n°1240 du 27 avril 2016, p.15)
    • Cet historien rapporte le fait bien autrement, tout autrement.
    • Il agit autrement qu’il parle ou qu’il ne parle. —Il est fait tout autrement que vous croyez, que vous ne croyez, que vous ne le croyez.
  2. Sinon, sans quoi.
    • L’exécution des condamnés a lieu l'hiver, à 7 heures du matin ; mais il fallait être rendu avant minuit : autrement on ne pourrait plus fendre la foule. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Dites- lui qu’il soit plus sage, qu’autrement on le châtiera, qu’autrement il s’en trouvera mal.
  3. Beaucoup plus.
    • Cette affaire est bien autrement importante.

Synonymes[modifier]

Sinon, sans quoi
sans cela

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]