goût

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : gout

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin gŭstus (sens identique) issu du verbe gustare (« goûter »), dont est issu gustatif.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
goût goûts
\ɡu\
La Physilogie du goût par Brillat-Savarin, texte fondateur de la gastronomie.

goût \ɡu\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Celui des cinq sens par lequel on discerne les saveurs.
    • Le sens du goût.
    • Avoir le goût bon, le goût fin, le goût sûr, le goût mauvais, le goût dépravé, le goût usé.
    • Cela plaît au goût, chatouille le goût, flatte le goût.
  2. Saveur.
    • Des petits pois, ainsi préparés, peuvent se conserver plusieurs années sans perdre le goût qu'ils ont dans la primeur. — (Armand Étienne Maurice Havet, Le dictionnaire des ménages, page 363, 1822)
    • On obtient ainsi de l'eau-de-vie qui possède un goût empyreumatique, dit goût de feu, très prononcé ; on peut le faire disparaître en partie en distillant de nouveau l'eau-de-vie. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.143)
    • Il fut intéressé par la salade de carottes râpées en longues lamelles. Il en prit une fourchettée, mâcha. Le goût le surprit. Il n'appréciait pas. — (Roger Hanin, Les sanglots de la fête, Grasset, 1996)
    • On faisait brûler légèrement les pommes de terre au lard au fond d'une casserole en fonte pour donner à ce simple ragoût un petit goût de roussi agréable. — (Paul Dunez, Les Grandes Hazelles: L’Émeraude des Ardennes, L'Harmattan, 2011, p.91)
  3. Odeur.
    • On sent ici un goût de renfermé.
    • Ce tabac a un goût de pourri.
  4. Appétence des aliments, plaisir qu’on trouve à boire et à manger.
    • Ce malade ne trouve goût à rien, ne prend goût à rien.
    • Il a entièrement perdu le goût.
    • Le goût commence à lui revenir.
  5. (Figuré) Faculté de sentir, de discerner les beautés et les défauts qui se trouvent dans les ouvrages d’esprit, dans les productions des arts.
    • Il a le goût fin, délicat.
    • Il a bon goût.
    • C’est avoir le goût fort mauvais que de trouver de l’esprit à cela.
    • Le goût des pointes.
    • Finesse de goût.
    • Délicatesse de goût.
    • Le goût particulier d’une nation.
    • Le goût français.
  6. (Par extension) Sentiment agréable ou avantageux qu’on a de quelque chose.
    • Mais cette effervescence sociale n’est pas du goût des autorités de l’Empire. L’activisme de Camélinat lui vaut quelques démêlés avec la justice. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
    • Satisfaire tous les goûts.
    • Cet ouvrage est au goût de tout le monde.
    • Avoir le goût difficile.
  7. Attrait qui porte vers certaines choses et du plaisir qu’on y trouve.
    • Il n’a aucun goût pour la musique.
    • Le goût de la solitude.
    • Inspirer à quelqu’un le goût d’une chose.
    • Prendre goût à une chose.
    • Il n’a point goût au travail qu’on lui impose.
    • Son goût le porte à ce genre d’études, vers ce genre d’études.
    • Mettre en goût d’une chose, en donner envie, désir et aussi Exciter à la faire.
    • Ce qu’on lui dit de ce livre le mit en goût, et il voulut le lire.
    • Ses premiers gains le mirent en goût.
    • Ce facile succès le mit en goût de continuer.
    • Faire une chose par goût, La faire pour son plaisir.
    • Ouvrages de goût, Ouvrages, objets qui ne sont faits que pour l’agrément, pour l’ornement.
    • En effet, le Marquisien se soucie peu de l’argent et, pour obtenir son copra, certains capitaines exploitent son goût pour l’alcool, ce qui est défendu par la loi mais très difficile d’empêcher. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Elle nous imposait ses goûts et ses dégoûts. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 23)
  8. (Vieilli) Inclination qu’on a pour certaines personnes.
    • On a remarqué qu’il avait du goût pour cette jeune fille et on pense qu’il l’épousera.
    • Ce n’est point de l’amour, c’est un goût passager.
  9. Manière dont une chose est faite, caractère particulier de quelque ouvrage.
    • Des ornements d’un goût recherché, d’un goût mesquin.
    • Ce meuble est de bon goût, de mauvais goût, d’un goût nouveau.
    • Bernard sourit, hocha la tête et, glorieux de son vêtement coupé dans une étoffe cannelle de mauvais goût, m’offrit une cigarette. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Voilà une plaisanterie d’assez mauvais goût.
    • Une galanterie de bon goût.
    • Une toilette de bon goût.
    • Cet artiste travaille dans un fort mauvais goût.
    • Un mobilier d’un goût sévère.
  10. (En particulier) Manière propre à un artiste, de la manière d’une école, et du caractère général d’un siècle.
    • Ces vers sont dans le goût de Racine.
    • Ce tableau est dans le goût de Michel-Ange, de Raphaël.
    • Le goût de la Renaissance.
    • Ce tableau est dans le goût vénitien.
    • Cette pièce est bien du goût du XVe siècle.
    • Il a écrit dans le goût de son siècle.
  11. (Par ellipse) Bon goût, agrément, grâce, élégance.
    • Avoir du goût.
    • Un homme de goût, plein de goût.
    • Les lois, les règles du goût.
    • C’est un critique du goût le plus sur.
    • Manquer de goût.
    • Le goût s’épure.
    • Le goût se perd.
    • L’étude, la lecture forment le goût.
    • La perversion du goût.
    • Un ouvrage fait avec goût.
    • Il y avait dans cette parure plus de richesse que de goût.
    • La magnificence et le goût de ces fêtes.
    • Le goût brille dans ses moindres ouvrages.

Variantes orthographiques[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Hyponymes[modifier]

Quatre goûts primaires 
Cinq goûts ou saveurs secondaires

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Prononciation[modifier]

  • \ɡu\
  • France  : écouter « goût [gu] »