dégoûter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : dégouter

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De dégoût.

Verbe [modifier]

dégoûter \de.gu.te\ transitif 1er groupe (conjugaison), (orthographe traditionnelle)

  1. Priver d’appétit.
    • Si vous lui donnez tant à manger, vous le dégoûterez.
  2. Inspirer de la répugnance pour quelque aliment.
    • Le médecin l’avait mise au régime de l’huile de foie de morue – c’était la mode alors –, une cuillerée à bouche tous les matins... Cela la dégoûtait fort, mais lui faisait beaucoup de bien... — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • J'entends, me répondit-il. Dans mon pays, pour dégoûter les chiens des œufs, on leur fait manger un œuf pourri. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. (Figuré) Inspirer de l’aversion pour une personne, pour une chose ; faire qu’on cesse de trouver une personne, une chose à son gré.
    • Il me dégoûtait et je pensais sans cesse à cette femme qui lui gardait sa confiance comme moi je lui avais gardée jusque-là. (Josine, citée dans la rubrique "Si le coeur vous en dit", de Joëlle Rabette, Bonne soirée n° 2893, 24 juillet 1977)
    • Il voulait acquérir cette maison, mais le prix l’en a dégoûté. Cela est bien fait pour dégoûter du métier, ou, absolument, pour dégoûter.
    • Il est dégoûté de l’étude, de la chasse, de la campagne.

Dérivés[modifier]

Variantes orthographiques[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Références[modifier]