dégoûter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : dégouter

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De dégoût.

Verbe [modifier]

dégoûter \de.gu.te\ transitif 1er groupe (conjugaison), (orthographe traditionnelle)

  1. Priver d’appétit.
    • Si vous lui donnez tant à manger, vous le dégoûterez.
  2. Inspirer de la répugnance pour quelque aliment.
    • Le médecin l’avait mise au régime de l’huile de foie de morue – c’était la mode alors –, une cuillerée à bouche tous les matins... Cela la dégoûtait fort, mais lui faisait beaucoup de bien... (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • J'entends, me répondit-il. Dans mon pays, pour dégoûter les chiens des œufs, on leur fait manger un œuf pourri. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. (Figuré) Inspirer de l’aversion pour une personne, pour une chose ; faire qu’on cesse de trouver une personne, une chose à son gré.
    • Il me dégoûtait et je pensais sans cesse à cette femme qui lui gardait sa confiance comme moi je lui avais gardée jusque-là. (Josine, citée dans la rubrique "Si le coeur vous en dit", de Joëlle Rabette, Bonne soirée n° 2893, 24 juillet 1977)
    • Il voulait acquérir cette maison, mais le prix l’en a dégoûté. Cela est bien fait pour dégoûter du métier, ou, absolument, pour dégoûter.
    • Il est dégoûté de l’étude, de la chasse, de la campagne.

Dérivés[modifier]

Variantes orthographiques[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Références[modifier]