quelque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Mot composé de quel et de que.

Adjectif indéfini [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
quelque quelques
\kɛlk\
ou \kɛl.kə\

quelque \kɛlk\ ou \kɛl.kə\ masculin et féminin identiques

  1. (Littéraire) (Au singulier) Un parmi d’autres. — Note : Il est alors utilisé avec un dénombrable. On peut dire simplement un ou une.
    • Un jour ou l’autre, je serai assailli par la populace. Quelque nuit, on voudra mettre à mort le sorcier. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Car plus d’une fois, dans des dîners, des réunions, des bridges, quelque bélître patriotard avait étalé devant lui du mépris pour les « Français d’importation ». — (Vercors, La Marche à l’étoile, éditions de Minuit, 1943, éd. 1946, p. 60)
    • Plus de deux siècles plus tard, Constant Coquelin, ému par la déchéance de quelque ancienne gloire des tréteaux, crée une maison de retraite pour comédiens. — (Christophe Barbier, Dictionnaire amoureux du théâtre, Plon, 2015)
  2. (Au singulier) Indique que l’on ignore la quantité exacte du mot déterminé, mais pas beaucoup. Utilisé avec un indénombrable.
    • Ma femme […] m’invectivait, réclamant toujours quelque argent, que je ne pouvais lui donner. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Les Arabes, par exemple, furent dotés d’États après la Grande Guerre, mais ils ne les gouvernèrent pas de quelque temps. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 74)
    • Cette affaire souffre quelque difficulté.
    • Il a quelque sujet de se plaindre.
    • Il y a quelque apparence à cela.
    • Cela me fait quelque peine.
  3. (Au pluriel) Représente un nombre relativement faible que l’on ne connaît pas. Peut se combiner avec un cardinal et et.
    • Il ne vous en coûtera que quelques euros.
    • Il y a quelques années de cela…
    • Vingt et quelques pages.
    • Le nain avait versé quelques gouttes d’un puissant cordial, qu’elle but en souriant. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  4. (Quelque + nom + que + verbe au subjonctif) Quel que soit le …. Construction concessive d’un nom.
    • Si jamais vous êtes menacé, si vous êtes fugitif, venez à moi, en quelque temps que ce soit. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Quelque caillou qu’on lui présentât, il en situait toujours et sans erreur l’emplacement exact […] — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
    • Comme disait Gontier, grand expert formé aux observatoires, quelques soins que prenne l’artilleur il tire toujours à côté. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, p. 33)

Variantes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Adverbe [modifier]

quelque \kɛlk\ ou \kɛl.kə\ invariable

  1. (Quelque + adjectif ou adverbe + que + verbe au subjonctif) À quelque point que, à quelque degré que. Construction concessive d’une intensité.
    • L’action des doses infinitésimales, quelque incompréhensible qu’elle paraisse aux meilleurs esprits, eu égard à son intensité, et quel que puisse être le caractère d’infinitésimalité qu’on lui suppose, aura toujours un résultat positif. — (Gaspard-François-Charles Arréat, Éléments de philosophie médicale ou théorie fondamentale de la science des faits médico-biologiques, 1858, page 524)
    • On se demande si pour le plaisir de gagner un pari quelque grand qu’il soit, on a le droit de violenter des animaux qui ont, aussi bien que nous-mêmes, la conscience de la douleur […] — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Ces gens là, quelque pitoyables que nous nous montrions pour eux, nous garderont jusqu’au bout la même haine inexpiable […] — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 59)
  2. Environ. — Note : Il accompagne alors un adjectif numéral.
    • À quelque cent mètres en avant, dans le même chemin, les trois vaches et les six bouvillons de sa petite camarade, la Tavie […] prenaient le pas accéléré, excités par les coups de fouet, et les injures vigoureuses […] — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le grand pas fut fait en 1740. Après des discussions très prolongées —elles durèrent quelque six mois— l’Académie, très partagée, pour se tirer d’affaire, s’en remit purement et simplement à son secrétaire perpétuel […] — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]