aversion

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : aversión, Aversion

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin aversio (« action de se détourner, aversion, dégoût, répugnance »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
aversion aversions
\a.vɛʁ.sjɔ̃\

aversion \a.vɛʁ.sjɔ̃\ féminin

  1. Violente antipathie ; répugnance.
    • […], le templier et le chevalier Déshérité se rencontrèrent à la fin face à face, animés de toute la fureur qu’une aversion mortelle et une rivalité de gloire peuvent inspirer à deux adversaires. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le mépris où il tenait le nationalisme dont j'ai toujours eu l'aversion, le dédain qu'il témoignait pour les trémolos sur le grand air de patrie qui enchantaient le sentimentalisme alangui de mon cher Paul Deschanel achevèrent de m'attacher à lui. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires: (I) Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Son père, […], est surnommé « Camélinat le Rouge » pour ses convictions républicaines. Cet austère paysan a élevé ses enfants dans l’aversion de la monarchie, puis de l’Empire. (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, 
de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  2. (Par extension) Objet lui-même de cette forte antipathie.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin aversio (« action de se détourner, aversion, dégoût, répugnance »).

Nom commun[modifier]

aversion (pluriel: - )

  1. (Soutenu) Aversion, repulsion, antipathie.

Apparentés étymologiques[modifier]