donner libre cours

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De "cours", du verbe courir, et de "libre".

Locution verbale [modifier le wikicode]

donner libre cours \Prononciation ?\ (se conjugue → voir la conjugaison de donner)

  1. Ne pas contenir, ni retenir ; laisser aller sans retenue.
    • Là, les bédouins ont donné libre cours à leur fureur dévastatrice, se vengeant des longues exactions dont ils avaient été victimes. De toutes les belles mosaïques, moulures, sculptures, peintures sur bois qui l'ornaient, il ne reste qu'un monceau de débris informes, noircis par l'incendie […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 45)
    • Nous buvions des absinthes au « Café des Colonnes » et quand j'arrivais en retard, comme toujours, pour dîner, je me souviens de l'immense effort que je devais faire pour ne point donner libre cours à des propos incohérents. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Dans le décor des miséricordes, autrefois simple, les huchiers donnent libre cours à leur fantaisie, les groupes sculptés n'ont pas toujours un caractère religieux, la tendance de l'époque au réalisme stimule l'humour et la verve satirique des artistes. — (Histoire de l'art: L'Europe médiévale, sous la direction de Jean Babelon, Paris : NRF/Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), 1961, p. 889)
    • Lorsqu'ils se retrouvaient tous les deux, il aurait pu bouder pendant des heures ; mais le temps leur était chichement mesuré. Claude éclatait en imprécations, donnait libre cours à sa violence. — (Jean Matter, Parsifal ou Le pays romand, Éditions La Baconnière, 1969, p. 71)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]